Biennale de la danse

du 14 au 30 septembre 2016

Christian Rizzo convoque ses souvenirs de clubber dans "Le Syndrôme Ian"

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 29/09/2016 à 18H15
"Le syndrôme Ian" de Christian Rizzo

"Le syndrôme Ian" de Christian Rizzo

© Marc Coudrais

Dans "Le syndrôme Ian", le chorégraphe Christian Rizzo rend hommage au chanteur Ian Curtis et à la danse de club. Entre ses souvenirs de jeunesse des années 80 et la musique new wave, le chorégraphe pose la question du fondement de la danse. Présentée à la Biennale de la danse le Lyon, la création partira ensuite en tournée.

"Le syndrome Ian" est le troisième volet de la trilogie entreprise par le chorégraphe Christian Rizzo autour des danses dites "populaires".  

Après le succès international de "d'après une histoire vraie", puis sa recherche sur la danse de couple avec "Ad noctum", le directeur du CCN de Montpellier s'intéresse aujourd'hui à la danse de club, qu'il a beaucoup pratiquée lui-même.

Avec ce nouvel opus, Christian Rizzo porte un regard sur sa propre histoire sur les lignes de basse du groupe Joy Division. 

Reportage : R. Beaune / V. Mathieu / S. Bonnetot

"Le syndrôme Ian" c'est le syndrôme qui m'a inoculé

Christian Rizzo

Porté par son leader sombre (Ian Curtis) à la voix caverneuse, le groupe Joy Division s'est fait connaître à la fin des années 70  grâce à un tube planétaire : "Love Will tears us apart".

Après le suicide de Curtis en 1980, le groupe se sépare. Seuls deux albums ont été produits ; tout le matériel existant et les premières démos ont été depuis réédités sous format CD. Les trois membres restants du groupe ont formé New Order quelques mois plus tard avec Gillian Gilbert.

"Le syndrôme Ian" de Christian Rizzo sera présenté
- le 30 septembre au Parvis de Tarbes
- les 27 et 28 janvier 2017 à l'opéra de Lille
- le 3 février 2017 au Bâteau Feu à Dunkerque
- les 20 et 21 mars 2017 à la Comédie de Valence