Biennale de la danse

du 14 au 30 septembre 2016

Biennale de la danse : Cristiana Morganti sort de l'ombre de Pina Bausch

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 26/09/2016 à 14H02
Cristiana Morganti5 © CLAUDIA KEMPF

Cristiana Morganti, l'une des célèbres danseuses de Pina Bausch présente pour la première fois en France “Jessica and me”. Un solo singulier où la danse, la comédie et la vidéo embarquent le spectateur dans les coulisses de la création. A voir à la Biennale de la danse de Lyon, sur la scène du théâtre de la Croix-Rousse jusqu'au 27 septembre, puis en tournée.

Cristiana Morganti, tantôt narratrice, tantôt danseuse, tantôt comédienne, se livre avec humour et nostalgie sur sa vie d'artiste et son parcours aux côtés de Pina Bausch.

Jessica se dévoile en plusieurs séquences très cinématographiques, une sorte de confession qui s'apparente à un one woman show dansé, chaleureux et émouvant. "Jessica and me" aurait tout aussi bien pu s’intituler "Moi sans Pina". 

L'héritage de Pina Bausch

Cristiana Morganti a dansé pendant plus de 20 ans dans la compagnie de Pina Bausch. En 2014, cinq ans après la disparition de la chorégraphe allemande, elle décide de créer son propre langage, sa propre gestuelle pour se détacher de "l'ombre du maître". Ainsi nait “Jessica and me”.

Imprégnée de la mémoire et des longues heures de travail avec Pina Bausch, Cristiana Morganti rend hommage à celle qui lui a transmis la liberté de créer.
En 2015 Cristiana Morganti joue à Londres la pièce "Ahnen" de Pina Bausch

En 2015 Cristiana Morganti joue à Londres la pièce "Ahnen" de Pina Bausch

© Jane Hobson/REX Shutter/REX/SIPA

Tout le monde me disait "mais qu'est que ce tu fais, tu es vieille!"  Il a fallu que je trouve mon univers chorégraphique, ce que m'a laissé Pina c'est le courage de faire les choses et d'assumer mes choix.
 

Habitée par Pina, ses habitudes rythmiques et esthétiques, elle s’entoure d’artistes qui n'avaient rien à voir avec l’univers de la chorégraphe allemande. “J'ai travaillé en Italie en Toscane : tout cela m'a mise dans un contexte totalement libre", raconte Cristiana Morganti.
 

Jessica : l'amie imaginaire

Assise sur le plateau, Cristiana Morganti enclenche un vieux magnétophone. Une voix l’interroge sur sa carrière auprès de Pina. C’est alors que la mystérieuse Jessica prend vie. Un souvenir d’enfance de la danseuse, son amie imaginaire qu'elle interviewait lorsqu'elle était petite fille. Pour créer cet autoportrait à deux voix, Cristiana Morganti est partie d'images, de photos, de musiques : “un travail totalement anarchique”.
Cristiana Morganti4 © CLAUDIA KEMPF

Humour et nostalgie

Seule sur scène, Cristiana Morganti investit le plateau de tout son être. Son impressionnante chevelure noire frisée et sa voix d’italienne racontent avec beaucoup d’autodérision les coulisses de son parcours professionnel, depuis sa petite enfance (elle commence la danse à 5 ans), en passant par sa vie au Tanztheater de Wuppertal (1993-2014). Elle ironise sur le temps qui passe, sur son physique hors du commun, et joue avec une avantageuse doublure vidéo.

Cristiana Morganti dans "Jessica & Me"

Cristiana Morganti dans "Jessica & Me"

© IL FUNARO

Petite voix intérieure

Et puis, il y a les doutes d’hier et d’aujourd’hui qu’elle transcende par le jeu. Elle interpelle le public : “Vous voulez que je danse, ou que je parle ?” Elle fait les deux à la fois et renvoie les fantômes du passé au paradis, vêtue d'une robe de tulle qui s’enflamme.

Je me suis toujours sentie une actrice mais je suis une danseuse, alors je suis une danseuse qui parle

Cristiana Morganti dans "Jessica & Me"

Cristiana Morganti dans "Jessica & Me"

© VIRGINIE KHAN

A 48 ans, Cristiana Morganti a gardé son âme d’enfant, continue de marcher avec des chaussures rouges bien trop grandes, comme une petite fille qui aurait subtilisé celles de “ses mères”, la biologique et l'artistique. C’est généreux, drôle et touchant.
Cristiana Morganti3 © CLAUDIA KEMPF

Après Lyon "Jessica and me" de Cristiana Morganti partira en tournée :
- le 29 septembre et 1er octobre à la comédie de Clermont Ferrand
- le 4 octobre 2016 au théâtre du Vellein 
- le 17 janvier 2017 au Festival d'Angers 
- du 16 au 24 mai 2017 au théâtre des Abbesses de Paris 


-> Culturebox est partenaire de la Biennale de la Danse de Lyon - Retrouvez les spectacles dans l'onglet live danse du site