Pluie de fleurs et d'or pour les adieux d'Agnès Letestu

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 11/10/2013 à 09H12
Agnès Letestu dans "La Dame aux Camélias" (septembre 2013, à l'Opéra Garnier)

Agnès Letestu dans "La Dame aux Camélias" (septembre 2013, à l'Opéra Garnier)

Agnès Letestu a raccroché jeudi soir ses chaussons à 42 ans lors d’une dernière représentation de la "Dame aux Camélias" de John Neumeier, sur une musique de Frédéric Chopin. Amateurs éclairés et professionnels ont rendu un chaleureux hommage à la danseuse étoile de l’Opéra de Paris, dans un palais Garnier plein à craquer.

Une ovation debout de 20 minutes et une pluie de fleurs et de papiers dorés ont salué les dernières pointes de l'étoile, qui a tiré sa révérence en interprétant le destin tragique de l'héroïne d'Alexandre Dumas, tour à tour semi-mondaine frivole, amoureuse et lègère, femme humiliée, malade de la tuberculose.
 
"Vous étiez étoile depuis que Rudolf Noureev vous avait remarquée parmi les sujets alors que vous n'étiez pas première danseuse", a salué l'ancien directeur de l'Opéra de Paris Hugues Gall, qui l'avait nommée étoile il y a presque 16 ans, à l'issue de la représentation du "Lac des Cygnes" en octobre 1997. Auparavant, dès 1992, Noureev lui avait confié le rôle de Gamzatti dans  "La Bayadère".
 
Je ne vous abandonne pas
"Je ne vous abandonne pas", a lancé toute en émotion contenue la danseuse au port impeccable du haut de ses 1,77 m. "Je vais faire travailler les solistes dans le prochain ballet de la Belle au bois dormant. Je reviendrai en  ‘guest’ si le corps le permet." L'étoile s'est aussi prise d'une passion pour la confection des costumes de scène.
 
Pour sa dernière à l'Opéra, dans un ballet qu'elle affectionne, Agnès Letestu a voulu associer à ses adieux celles et ceux qui ont accompagné sa  carrière, comme l'ex-directrice de l'école de danse Claude Bessy : "Vous m'avez  forgé un caractère dans une école qui n'a pas la réputation d'être douce ni facile." Ou l'ex-étoile José Martinez : "Ma moitié artistique. Nous n'avons pas un seul souvenir qu'on ne puisse partager ensemble".
 
Agnès Letestu a aussi souhaité "bonne chance" à Benjamin Millepied, qui remplacera en octobre 2014 Brigitte Lefèvre au poste de directeur de la danse, lors de cette soirée qui avait des airs de passage de témoin.