Le danseur Patrick Dupond et la chorégraphe Leila Da Rocha fondent une école de danse internationale à Bordeaux

Par @Culturebox
Publié le 31/08/2017 à 12H19
L'ancien danseur-étoile Patrick Dupond interprète lors d'une répétition une scène du spectacle musical "L'Air de Paris", le 22 janvier 2003 au théâtre Comédia à Paris, spectacle consacré en chansons à la capitale.

L'ancien danseur-étoile Patrick Dupond interprète lors d'une répétition une scène du spectacle musical "L'Air de Paris", le 22 janvier 2003 au théâtre Comédia à Paris, spectacle consacré en chansons à la capitale.

© JEAN AYISSI / AFP

Bordeaux accueillera une nouvelle école de danse fondée par l'ancien danseur étoile Patrick Dupond et la chorégraphe Leïla Da Rocha. L'école devrait former des jeunes de 14 à 20 ans, destinés à intégrer des compagnies de ballet du monde entier.

L'ancien danseur étoile Patrick Dupond et la chorégraphe Leïla Da Rocha ouvrent à Bordeaux une école internationale destinée à préparer des jeunes danseurs à intégrer des compagnies de ballet du monde entier.

"Ce cursus de trois ans s'adresse aux jeunes futurs danseurs de 14 à 20 ans, venus du monde entier" et recrutés sur auditions, qui seront organisées début septembre, selon la page Facebook de cette "académie internationale".

Les deux danseurs, qui animaient conjointement depuis plusieurs années une école de danse à Soissons (Aisne), donneront eux-mêmes les cours de danse avec l'aide d'intervenants.

Des classes de 20 élèves maximum

La scolarité traditionnelle sera assurée via des cours par correspondance de l'Education nationale, expliquent-ils dans un entretien au journal "Sud Ouest" du jeudi 31 août.

Au total, deux classes sont prévues, "de 20 élèves au maximum", précise Leïla Da Rocha. "De 10 à 14 ans, c'est la classe Espoir. Puis de 14 à 20 ans, c'est la classe Elite. Nous souhaitons faire le pont entre le conservatoire et l'opéra, avec les compagnies locales comme nationales ou internationales" pour aider les jeunes danseurs à devenir professionnels, dit-elle.

Selon Patrick Dupond, après avoir "visité plusieurs villes en France" et reçu plusieurs propositions, le choix s'est porté sur Bordeaux qui "correspond mieux à nos envies et notre projet".