Le ballet des fêtes, "La Belle au bois dormant", sur France 3 et au cinéma

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 05/12/2013 à 15H13
La répétition en costumes du ballet "La Belle aux bois dormant de Piotr Ilytch Tchaikovsky, sur une chorégraphie de Rudolf Nureyev

La répétition en costumes du ballet "La Belle aux bois dormant de Piotr Ilytch Tchaikovsky, sur une chorégraphie de Rudolf Nureyev

© JACQUES DEMARTHON / AFP

L'Opéra de Paris a vendu quasiment toutes les places pour ses deux grands ballets des fêtes de fin d'année, "La Belle au bois dormant" et "Le Parc", et c'est donc grâce à la télévision (France 3) et au cinéma que le grand public pourra partager les grands moments du ballet de Rudolf Noureev sur la musique de Tchaikovsky.

Les meilleurs moments de "La Belle au bois dormant" seront diffusés le samedi 14 décembre à 22H40 sur France 3. L'intégralité du ballet sera projetée en direct le lundi 16 décembre à 19H30 dans 27 cinémas du réseau UGC, dans le cadre de la saison "Viva l'Opéra" et dans plus de 130 salles de cinéma indépendants en France et en Europe.
Le ballet sera également diffusé en différé au cours de l'année 2014 dans une trentaine d'autres salles en France, une cinquantaine en Europe et une cinquantaine dans le reste du monde, notamment en Asie et aux Etats-Unis.
"La Belle au bois dormant", qui n'avait pas été donné depuis neuf ans à l'Opéra de Paris, est proposé pour 23 représentations à l'Opéra Bastille, soit un total de 63.000 spectateurs, précise l'Opéra.
Les étoiles Eleonora Abbagnato, Mathieu Ganio, Mathias Heymann et Myriam Ould-Braham, ainsi que les premiers danseurs et le corps de ballet sont mobilisés quasiment non stop pour ce marathon. L'Orchestre de l'Opéra de Paris est dirigé par Faycal Karoui.
"Le Parc", ballet de Mozart, chorégraphié par Angelin Preljocaj, donné à Saint-Petersbourg en 2011

"Le Parc", ballet de Mozart, chorégraphié par Angelin Preljocaj, donné à Saint-Petersbourg en 2011

© Alexei Danichev / RIA NOVOSTI
Dans la salle de l'Opéra Garnier, c'est "Le Parc", la première pièce créée par le chorégraphe Angelin Preljocaj pour l'Opéra de Paris en 1994 qui est reprise du 7 au 31 décembre pour 20 représentations (36.000 spectateurs).
Le chorégraphe a pris pour départ "La Princesse de Clèves", soit "l'histoire d'une femme qui résiste à l'amour", et a choisi la musique de Mozart. "Le Parc" est donné pour la septième fois à l'Opéra de Paris et fait partie du répertoire de plusieurs autres compagnies, devenant un "classique" de la danse contemporaine, avec notamment un des plus beaux baisers de la danse, où la ballerine parait suspendue "en plein vol" aux lèvres de son partenaire.