Une Folle journée toujours plus forte

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 03/02/2015 à 15H33
La foule à la Folle Journée de Nantes

La foule à la Folle Journée de Nantes

© Georges Cobet

Un succès encore plus grand : c’est le premier constat des organisateurs (autour de René Martin) de cette « Folle Journée 2015 » 154.000 billets ont été vendus, soit 10.000 de plus que l’an dernier. Il y avait 170.000 billets disponibles.

Une offre de concerts élargie, 1800 artistes

Le taux de remplissage, qui est toujours extrêmement élevé, ne veut pas dire grand-chose d’une année sur l’autre. L’offre de concerts a été élargie sur la journée du jeudi, visant aussi (ou surtout) les scolaires. Or le jeudi, surtout en journée, ne va pas drainer autant de public, pour des raisons évidentes, que le samedi ou le dimanche.

Le succès de l’opération « un billet à 5 euros » est en revanche effectif. Cette opération permet de toucher un public modeste, voire pauvre, dans un temps de crise, et correspond à l’esprit « Folle Journée » qui est d’abord d’intéresser toutes les couches de la population.

Cette année 64% du budget était consacré à l’artistique, 44% du budget venait de la billetterie.

57.000 billets avaient aussi été vendus pour la semaine du 20 au 25 janvier lors de l’opération « Folle Journée » dans 10 villes de la région Pays de Loire. Cela s’ajoute au bilan nantais.

1800 artistes ont participé à cette « Folle Journée ». Il faut ajouter aux 350 concerts payants et aux concerts gratuits (31) 20 concerts dans des centres de détention, des maisons de retraite, des universités, etc : une autre belle initiative.

Une remarque toute personnelle : par rapport à d’autres années, et même si l’organisation (incluant les services de la ville de Nantes) a toujours été d’une grande compétence pour une manifestation d’une pareille ampleur, notons que, pour nous qui avons vécu beaucoup de « Folle Journée », le cru 2015 a été un des plus efficaces.

2016 consacrée à la "Nature"

Quant à la « Folle Journée » 2016, elle sera consacrée à la « Nature ». Œuvre emblématique (dixit René Martin) : la « Symphonie Pastorale » de Beethoven. Mais à l’intérieur de ce thème il y aura des sous-thèmes. Un  exemple : les fleuves. On devine déjà : « La Moldau » de Smetana. « Le beau Danube bleu », ou la Volga (la 1e Symphonie de Tchaïkovsky ?) Et pourquoi pas… la Loire ?

La Folle Journée 2016 aura lieu, pour sa partie nantaise, du mercredi 3 au dimanche 7 février.