Dans les coulisses de la folle Journée de Nantes, avec les tourneurs de pages

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 01/02/2013 à 17H46
La Folle Journée de Nantes, du 1e au 3 février 2013

La Folle Journée de Nantes, du 1e au 3 février 2013

© DR (Folle journée de Nantes)

La 19e édition de la Folle Journée de Nantes accueille pendant trois jours 316 concerts et des milliers de spectateurs dans plusieurs lieux de la cité. Aux côtés des interprètes de renommée internationale, les artistes de l'ombre oeuvrent avec passion.

Ils sont un peu les « petites mains », très précieuses, de la Folle Journée. On les appelle les « tourneurs de pages ». Ils sont 17 étudiants en musique à se relayer devant les partitions. Pour eux, participer ainsi à la Folle Journée est une aubaine pour assister à des concerts d'une qualité exceptionnelle.

Rencontre avec Noé Nagy, "tourneur de pages" pour les pianistes Claire Desert et Emmanuel Strosser. D'un regard, les concertistes lui signifient que c'est le bon moment de tourner la page de la partition, au moment qui leur est le plus "confortable", et qui peut différer selon chaque artiste. Une fonction que Noé compare à celle de "ramasseur de balles", et qui lui permet d'observer au plus près le processus de l'interprétation.

Reportage : JM. Lalier, T. Poirier, D. Boutmin
La Folle Journée de Nantes 2013 retrace le répertoire de la musique française et espagnole de 1850 à nos jours. Du 30 janvier au 3 février 2013 – La Cité, le centre des congrès de Nantes