Le ballet national du Rhin sublime l'une des pièces maîtresses de l'oeuvre du chorégraphe allemand, disparu en 2004.

Au commencement était la création... Dans son œuvre fondatrice, Uwe Scholz, l'un des plus grands chorégraphes allemands, déploie une danse cristalline et sensible pour incarner le récit de la création du monde.

Cette genèse est portée par le souffle de l'oratorio de Joseph Haydn, chef-d'œuvre de la musique classique. 
 
Uwe Scholz impose brillamment sa signature chorégraphique : une immersion radicale dans l'expression de la musique, de sa force de fascination et de métamorphose. Pour la première fois en France, une compagnie redonne vie à ce joyau de musique et de danse.
 
 
À propos d'Uwe Scholz : 
Né le 31 décembre 1958 à Seeheim-Jugenheim, Uwe Scholz est considéré par ses pairs et par la critique comme l'un des plus grands danseurs et chorégraphes allemands de son temps. Plus jeune directeur de ballet européen lorsqu'il est nommé à l'âge de 26 ans chef chorégraphe de l'opéra de Zurich, il se forge une réputation à l'échelle internationale en créant des ballets symphoniques pour la Scala de Milan, le ballet de Stuttgard, le ballet de Leipzig. Reconnu pour son élégance et la grâce de ses chorégraphies, Uwe Scholz s'éteint en 2004 des suites d'une longue maladie... Parmi sa centaine de créations, le public retiendra les trois versions du "Sacre du Printemps", le ballet de Stravinski (une pour un ensemble et deux pour solistes). 

Distribution

  • Date 29 mars 2014
  • Durée 1h 47min
  • Genre Danse
  • Production LGM Télévision
  • Réalisation Stéphane Lebard
  • Compositeur Joseph Haydn
  • Chorégraphe Uwe Scholz
  • Chef d'orchestre Vincent Monteil
  • Orchestre Chœur de l’Opéra national du Rhin - La Follia
  • Compagnie Ballet de l’Opéra national du Rhin
  • Lumière Michael Roeger
  • Solistes Soprano - Hanne Roos / Ténor - Mark Van Arsdale / Basse - Norman Patzke
  • Projections scénographiques Francesco Clemente
  • Choréologue Tatjana Thierbach