Cannes vibre aux rythmes des danses afro-carïbéennes le temps d'une soirée

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 01/07/2009 à 10H29
Cannes vibre aux rythmes des danses afro-carïbéennes le temps d'une soirée

Cannes vibre aux rythmes des danses afro-carïbéennes le temps d'une soirée

© Culturebox

"Son mêlé", c'est le nom d'un spectacle de danses afro-carïbéennes présenté le 29 juin au Théâtre de La Licorne à Cannes. Un spectacle créé par la Compagnie Kann' Créole Danse. L'occasion de voir comment  les danses traditionnelles peuvent se décliner de façon plus contemporaines.

Difficile de donner une définition concernant les danses afro-carïbéennes. Moins connues en France que la danse africaine, elles sont à l'image des pays dont elles  sont issues : métissées et nourries des multiples influences qu'ont connu (subi?) les îles des Antilles. Influences de l'Afrique, de l'Europe, de l'Amérique toute proche,  C'est le cas pour le Gwo Ka (dont il est question dans le reportage) qui désigne autant l'instrument (un tambour) que la musique ou la danse. Il est né durant la période de l'esclavage. C'est un peu l'emblème de la culture créole et plus particulièrement guadeloupéenne. Le Gwo Ka est toujours très présent, on l'a d'ailleurs beaucoup vu et entendu lors de la grève générale qui a secoué les Antilles début 2009. Mais les Antilles, c'est aussi le bélé, la biguine, le zouket plus récemment le dance-hall, un mélange de ragga et de reggaequi viennent notamment de la Jamaïque.