Biennale de la danse : les géants répètent le défilé dans les rue de Villeurbanne

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 13/09/2016 à 12H14
Dernière répétition dans les rue de Villeurbanne par le groupe "Les Grandes personnes"  avant le défilé de la Biennale de la danse le 18 septembre au stade de Gerland

Dernière répétition dans les rue de Villeurbanne par le groupe "Les Grandes personnes"  avant le défilé de la Biennale de la danse le 18 septembre au stade de Gerland

© France 3 / Culturebox

Derniers préparatifs pour les groupes qui participent au défilé de la Biennale de la danse le 18 septembre prochain. A Villeurbanne, la compagnie des "Grandes Personnes" peaufine sa prestation adaptée cette année au stade de Gerland pour raisons de sécurité. Mais c'est dans la rue, en toute liberté, que les participants ont présenté aux habitants leur répétition générale.

Grande fête populaire et solidaire, le défilé de la Biennale de la danse constitue un rendez-vous de partage entre les participants et les spectateurs.

Etat d'urgence oblige, la municipalité de Lyon a décidé cette année d'encadrer la parade en l'organisant au stade de Gerland sur réservation. 

Un défilé pas comme les autres mais un défilé toujours aussi festif et joyeux qui se prépare jusqu'au dernier moment comme le groupe de Villeurbanne coordonné par la compagnie des Grandes Personnes et les Ateliers Frappaz
grandes personnes © Ateliers Frappaz

Le quartier des Buers a pu voir en avant-première et dans la rue, le spectacle des danseurs accompagnés de huit marionnettes géantes. 

Reportage : M. Figureau / L. Blache / F. Rudolf

Les grandes personnes : ensemble pour la vie

Centrés autour du thème "Ensemble !", les participants de Villeurbanne ont travaillé en groupe sur les costumes, les marionnettes, les accessoires et la chorégraphie avec le même désir de partage et de lien. Accepter les différences, rester unis et marcher ensemble, les 200 danseurs carburent au même élixir : l'optimisme.
groupe de Villeurbanne © Ateliers Frappaz

Une posture soutenue par la ville qui affirme haut et fort sa mixité sociale et le vivre ensemble. 

La réponse face à une situation anxiogène, c'est aussi de montrer que l'on continue à vivre de la même manière. Il ne s'agit pas de se terrer ou de s'enfermer, mais au contraire de donner une réponse de vie, de démocratie et de civisme

Jean-Paul Bret
Maire (PS) de Villeurbanne

Un défilé pas comme les autres

Défiler à Gerland plutôt que dans les rues de Lyon, c'est un peu comme passer d'un stade grandeur nature à un baby-foot. Une contrainte supplémentaire que les artistes ont du prendre en compte en limitant leur chorégraphie au lieu. 
Pour le groupe de Villeurbanne, le chorégraphe Seifeddine Manaï a adapté son spectacle avec une seule boucle. Le principal étant de continuer à jouer.