Be your self : la danse nerveuse de l'Australian Dance Theater

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 24/03/2011 à 17H37
Be your self : la danse nerveuse de l'Australian Dance Theater

Be your self : la danse nerveuse de l'Australian Dance Theater

© Culturebox

L'Australian Dance Theater a clos sa tournée en Europe sur la scène du Théâtre Bonlieu à Annecy le 23 mars 2011. La compagnie du chorégraphe australien Garry Stewart présentait "Be your self".

Dans cette pièce surprenante, dix danseurs et une comédienne se confrontent à une profonde crise d'identité. Des bruitages donnant l'illusion d'amplifier le son des corps et la scénographie imposante, signée des architectes Elisabeth Diller et Ricardo Scofidio, renforcent l'inconfort dans lequel se débattent les protagonistes mi-humains, mi-robots. Pour obtenir ce résultat fiévreux et saccadé, Garry Stewart a fait appel au breakdancer américain PoeOne qui a coaché les interprètes.
Ce mélange des genres est l'une des caractéristiques de l'Australian Dance Theater, l'une des compagnies de danse les plus influentes en Australie. Appelés à se produire dans un répertoire très varié, les danseurs s'exercent en danse classique, contemporaine, mais aussi à la capoeira, aux arts martiaux et à la gymnastique.
Directeur artistique de l'Australian Dance Theater depuis 1999, Garry Stewart travaille aussi à intégrer à ses ballets, le multimédia et la robotique. C'est le cas dans "Devolution", spectacle créé en 2006, où les artistes partagent la scène avec des machines et sont munis de prothèses électroniques.

A voir aussi sur Culturebox :
- Micro-spectacle-rock'n-roll-du-chorégraphe-Pierre-Rigal
- Tero-Saarinen-interprète-blue-lady-de-Carolyn-Carlson
- Jean-Baptiste-André-dans-qu'après-en-être-revenu