Avec "Panorama", Philippe Decouflé revisite 20 ans de répertoire

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 27/04/2012 à 11H28
  • Spectacle "Panorama" avril 2012 au Théâtre National de Bretagne
  • Découflé, le 23 avril 2012, au Théâtre National de Bretagne
Précédent Suivant
Précédent Suivant
  • Spectacle "Panorama" avril 2012 au Théâtre National de Bretagne
    Spectacle "Panorama" avril 2012 au Théâtre National de Bretagne © T.Bregardin. AFP
  • Découflé, le 23 avril 2012, au Théâtre National de Bretagne
    Découflé, le 23 avril 2012, au Théâtre National de Bretagne © T. Bregardin. AFP

Sur la scène du Théâtre national de Bretagne, aménagée en chapiteau imaginaire, un Monsieur Loyal excentrique donne le ton de ce "Panorama" qui transforme les souvenirs en délires créatifs. Entre cirque, fête foraine, manga et jeux d'enfants, Philippe Decouflé propose 20 ans de répertoire avec ce nouveau spectacle. La création a lieu cette semaine à Rennes et le spectacle est programmé en juin à la Halle de la Villette, à Paris, avec une grande exposition rétrospective.

"Cette année, on est à fond dans l'idée de faire partager l'histoire et le parcours de la compagnie: ce qui m'intéresse c'est la création, avancer, ouvrir des portes, chercher de nouvelles formes spectaculaires, mélanger les genres, mélanger les arts", confie le chorégraphe. Il a choisi le mode loufoque pour son "best of" en forme de kaléidoscope, avec une troupe nouvelle de danseurs. Celui qui a fêté ses 50 ans en 2011 a travaillé sur des variations de ses chorégraphies anciennes, "interprétées différemment, pour ne pas être dans le regret de la forme originelle mais dans une relecture". "Quand on ne fait pas de création, on meurt", dit-il.

"Je suis passionné par le corps et par le fonctionnement du corps humain, toutes les techniques sont bonnes, j'aime créer sur les gens en fonction de leur force", explique Philippe Decouflé qui a monté en 2011 le spectacle du Cirque du Soleil, après avoir travaillé, en 2009, avec les effeuilleuses du Crazy Horse.

"Panorama" se concentre sur la chorégraphie plus que sur le spectaculaire, loin des défilés gigantesques et extravagants qui lui ont donné une notoriété mondiale - en 1989, pour le Bicentenaire de la Révolution française, en 1992 à la clôture des JO d'Albertville, en 1997 pour le 50e anniversaire du festival de Cannes ou en 2007 pour la Coupe du monde de Rugby.

Au fil du spectacle, les admirateurs historiques de Decouflé peuvent se livrer au jeu des références et repérer les évocations, les acrobaties de ses "Petites pièces montées" (1995), les costumes oniriques de Tricodex (2005) ou les jeux d'ombres chinoises de Sombreros (2006, 2008).

L'effet rétroviseur renvoie "la bande de jeunes danseurs" recrutée pour Panorama à la "vieille équipe" qui accompagne Philippe Decouflé depuis des années et tourne actuellement avec son "Octopus".

"Opticon", une exposition rétrospective
A la Villette, à partir du 6 juin, l'exposition rétrospective accompagnera "Panorama" et la reprise du "Solo" créé en 2003. Les visiteurs découvriront "des installations tirées de tout ce que j'ai développé, pour faire partager nos inventions, pour que les gens puissent jouer de nos procédés", détaille le chorégraphe. Pour lui, "c'est une manière de désacraliser, de montrer que n'importe qui peut créer une oeuvre d'art, transformer le corps en tableau vivant".
 
"Panorama": festival Art Rock, Saint-Brieuc (Côtes d'Armor) 25-27 mai 2012, La Villette 6 juin-1er juillet avec l'exposition "Opticon", 6 juin-14 juillet, et "Solo, 4-14 juillet.