Aurélie Dupont fait ses adieux d'étoile : "C'est nostalgique mais c'est génial"

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 15/04/2015 à 15H04
Aurélie Dupont dans "La Dame aux camélias", de John Neumeier

Aurélie Dupont dans "La Dame aux camélias", de John Neumeier

© Hidemi Seto/Opéra national de Paris

"C'est nostalgique, mais c'est génial": la danseuse Aurélie Dupont a fait mercredi ses adieux d'étoile de l'Opéra de Paris, et annoncé sa nouvelle carrière de maître de ballet à partir de septembre, lors d'une conférence de presse au Palais Garnier. Le 30 mai sur France 3 et Culturebox, une grande soirée lui rendra hommage, avec "L'histoire de Manon" suivi du documentaire de Cédric Klapisch.

Transmettre

Toute droite, et sans rougir sous les louanges du directeur de l'Opéra Stéphane Lissner et du directeur du ballet Benjamin Millepied, elle a souligné que c'est "pour Benjamin" qu'elle avait accepté son prochain poste, et "pour transmettre" aux jeunes danseurs du corps de ballet.

"J'ai passé 32 ans dans cette maison, et je me disais que ce serait bien de prendre l'air, j'allais franchir le pas quand Benjamin Millepied m'a proposé le poste et j'ai accepté parce que c'est lui", a-t-elle dit.

"Musicalité, élégance, savoir d'actrice"

"Musicalité, élégance, savoir d'actrice": pour Benjamin Millepied, Aurélie Dupont "représente le meilleur de l'école de danse de l'Opéra de Paris, et, comme Nicolas Le Riche, a marqué l'histoire de l'Opéra et l'histoire de la danse". Comme Nicolas Le Riche l'an dernier, Aurélie Dupont atteint l'âge fatidique de 42 ans fixé pour la retraite des danseurs de l'Opéra.

Une soirée d'adieu à Garnier le 18 mai 

Elle dansera la dernière fois à Garnier le 18 mai dans "L'histoire de Manon" de Kenneth MacMillan (avec pour partenaire l’artiste invité Roberto Bollé, danseur de la Scala de Milan dans le rôle de Des Grieux), "un choix lourd de sens", a-t-elle souligné : "Lorsque j'ai été nommée étoile, une blessure au genou m'a contrainte à arrêter un an et demi, et j'ai repris avec ce ballet, L'histoire de Manon." 
Aurélie Dupont et Josua Hoffalt dans "L'histoire de Manon"
Il s'agit d'un rôle tragique comme elle les aime: "A chaque fois que je meurs à la fin, j'adore", dit-elle. "Je suis complètement le personnage à chaque fois", confie-t-elle: "Je suis Manon, 15 ans." "L'histoire de Manon", qui s'inspire du roman "Manon Lescaut" de l'abbé Prévost, sera diffusé en direct dans 350 salles de cinéma en Europe le 18 mai, accompagnant les adieux d'une danseuse "exceptionnelle", a souligné Cédric Klapisch, qui filmera le ballet. 

Le 30 mai, une grande soirée hommage sur France 3 et Culturebox : ballet, documentaire, coulisses en simultané

Le ballet "L'Histoire de Manon" dansé le 18 mai sera filmé par Klapisch et diffusé sur France 3 et Culturebox le 30 mai, en deuxième partie de soirée. Il sera précédé par le documentaire que Cédric Klapisch a consacré à Aurélie Dupont en 2009 ("Aurélie Dupont, l'espace d'un instant"). Un portrait intime et émouvant, qui a reçu un Fipa d'or en 2010.

Le 30 mai, Culturebox proposera une expérience live immersive et inédite. En se connectant sur culturebox.fr/aureliedupont, les internautes pourront suivre la soirée d'Adieu d''Aurélie Dupont à l'Opéra Garnier et découvrir en simultané les coulisses du ballet, comme s'ils y étaient.
BA : "Aurélie Dupont, l'espace d'un instant" de Cédric Klapisch (2009)