Aurélie Dupont et les petits rats : une histoire de transmission

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 16/04/2013 à 16H13
Aurélie Dupont

Aurélie Dupont

© Sébastien Mathé/Opéra national de Paris

L'école française de danse, créée en 1713 par le roi Louis XIV, célèbre son tricentenaire. Pour fêter l'évènement, plusieurs représentations réunissent ce printemps les élèves de l'école et le fameux corps de ballet de l'Opéra de Paris. Nous avons suivi Marion, Eva, Clara et Anouck, quatre petits rats qui font leurs premiers pas sur la scène de l'Opéra Garnier.

Reportage : Valérie Gaget, Nathalie Duboz, Pascal Auger et Valérie Castel  
Toute l'histoire de l'institution repose sur la transmission : la plupart des danseurs du ballet font leurs classes à l'école. Souvent, ils reviennent en tant que professeurs quand l'heure de la retraite a sonné.

Jusqu'en 1987, l'école était située au sein même du Palais Garnier. Elle s'est installée à Nanterre il y a 25 ans dans un bâtiment lumineux, entièrement conçu pour la danse.

Marion, Eva, Clara et Anouck, quatre petits rats font leurs premiers pas sur la scène de l'Opéra Garnier. Elles découvrent les loges, les coulisses, guidées  par leur "petite mère", l'étoile Aurélie Dupont.

A l'Opéra, la tradition veut en effet que les enfants se choisissent des parrains dans le Ballet. Ces anges gardiens, plus ou moins célèbres, veillent sur eux et leur apportent un soutien moral et artistique.

Ancienne élève de l'école, Aurélie Dupont occupe une loge qui fut celle de Claude Bessy et de Marie-Claude Pietragalla. 

Le tricentenaire de l'école de danse :
Les 17 et 18 avril 2013 à l'Opéra Garnier : spectacle de l'école de danse  

Le 20 avril, un "gala des écoles du XXIe siècle" invite à Garnier des enfants du Bolchoï, de la Scala, des écoles canadienne et danoise, de la Royal Ballet School anglaise, de Stuttgart et de Hambourg.

Une exposition retracera l'histoire de l'Ecole française de danse de juin à août 2013, au Palais Garnier.