Alice Renavand, nouvelle étoile de l'Opéra de Paris

Par @valerieoddos Journaliste, responsable de la rubrique Expositions de Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 21/12/2013 à 11H05
Alice Renavand vient d'être nommée étoile de l'Opéra de Paris (20 décembre 2013)

Alice Renavand vient d'être nommée étoile de l'Opéra de Paris (20 décembre 2013)

© Guillaume Baptiste / AFP

Alice Renavand a été nommée danseuse étoile du ballet de l’Opéra de Paris vendredi soir, à l’issue de la représentation du ballet d’Angelin Preljocaj "Le Parc", où elle dansait pour la première fois le premier rôle féminin.

Alice Renavand, 33 ans, "première danseuse" depuis 2012, n'a pas attendu longtemps la consécration suprême. Il est vrai que les grands  chorégraphes se l'arrachaient depuis longtemps : feu Pina Bausch, Angelin Preljocaj, Jiri Kylian...
 
La nouvelle étoile a commencé la danse à l'âge de huit ans. Entrée dans le corps de ballet en 1997, elle devient coryphée en 2004, sujet en 2005 et n'attend pas le rang de première danseuse pour participer en soliste à de nombreuses créations et entrées au répertoire.
 
Depuis 2012, on l'a vue danser notamment dans "Appartement" de Mats Ek, "Doux mensonges" de Jiri Kylian, "La Sylphide" de Pierre Lacotte, "Don Quichotte" (rôle de Kitri), la création de Marie-Agnès Gillot "Sous apparence" et le "Boléro" de Sidi Larbi Cherkaoui et Damien Jalet créé en 2013.
 
43 représentations pour l’Opéra de Paris en un mois
Alice Renavand rejoint les 18 étoiles de l'Opéra, dont neuf femmes et neuf hommes. La saison 2013/14 est marquée par trois départs d'étoiles, Agnès Letestu, qui a fait ses adieux le 10 octobre dans "La Dame aux Camélias", Isabelle Ciaravola, qui partira le 28 février prochain, et Nicolas Le Riche, à qui une soirée  exceptionnelle sera consacrée pour son départ, le 9 juillet prochain. Les danseurs de l'Opéra de Paris prennent leur retraite à 42 ans.
 
Le corps de ballet de l'Opéra de Paris, qui figure parmi les troupes les plus prestigieuses du monde, compte 154 danseurs. La compagnie est mise à contribution intensément pendant les fêtes, avec un total de 43 représentations entre le 4 décembre et le 4 janvier, dans les deux salles du palais Garnier ("Le Parc") et de Bastille ("La Belle au bois dormant" de Noureev), avec près de 100.000 spectateurs attendus.
 
Un des plus beaux baisers de la danse
"Le Parc" a été créé en 1994 par Angelin Preljocaj pour l'Opéra de Paris. Inspiré de "La Princesse de Clèves" et des codes amoureux raffinés des XVIIe et XVIIIe siècle, le ballet aux somptueux costumes baroques offre de très beaux ensembles mais aussi des duos poignants. Alice Renavand dansait vendredi le principal rôle féminin aux côtés de Stéphane Bullion.
 
Donné pour la septième fois à l'Opéra de Paris, figurant au répertoire de plusieurs autres compagnies, ce classique de la danse contemporaine offre notamment un des plus beaux baisers de la danse, où la danseuse étoile parait suspendue "en plein vol" aux lèvres de son partenaire.
 
Alice Renavand dansera à nouveau dans "Le Parc" les 24 et 29 décembre, et sera prochainement à l'affiche de "Fall River Legend" d'Agnès de Mille qui sera présenté avec "Mademoiselle Julie" de Birgit Cullberg, du 21 février au 13 mars prochain au Palais Garnier.