"Agwa Correria", un autre Brésil, par la compagnie Käfig à L'Espace Albert Camus

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 20/01/2010 à 14H51
"Agwa Correria", un autre Brésil, par la compagnie Käfig à L'Espace Albert Camus

"Agwa Correria", un autre Brésil, par la compagnie Käfig à L'Espace Albert Camus

© Culturebox

La compagnie Käfig revient avec un double spectacle "Agwa  Correria" à L'Espace Albert Camus de Bron du 20 au 24 janvier 2010. Pour ses deux créations, le chorégraphe lyonnais Mourad Merzouki a travaillé avec 11 danseurs brésiliens, originaires des favelas de Rio

La rencontre entre Mourad Merzouki et les danseurs de la Companhia Urbana de Danca remonte à 2006. La plupart ont grandi dans la marginalité et leurs parcours sinueux a croisé par bonheur un jour celui de la danse. Deux ans après cette rencontre, ils créent ensemble "Agwa", "L'eau". Munis de bottes en plastique et de capes transparentes, les danseurs associent alors hip-hop, capoeira, samba, musiques d'Europe Centrale et bossa-nova. La création sera présentée en 2008 à la Biennale de la danse de Lyon où le public fit un triomphe aux danseurs brésiliens. Créée à Rio de Janeiro un an plus tard avec les mêmes danseurs, "Correria" n'est pas une suite mais un nouveau chapitre. Pour ces jeunes danseurs, l'aventure en tous cas continue. L'un d'entre eux raconte : " Pour pouvoir créer un spectacle avec Mourad, on a compris qu'il fallait être à l'heure. Notre quotidien, c'est "correria", courir contre le temps, manger vite, s'habiller vite, marcher vite, pour pouvoir réussir à faire des choses".

A voir aussi sur Culturebox
- D'autres vidéos avec Kafig
- L'actualité de la danse Hip Hop