"1980" de Pina Bausch : des danseurs sans entraves

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 19/04/2012 à 15H39
1980-Une pièce de Pina Bausch

1980-Une pièce de Pina Bausch

© ulli Weiss

C’est une reprise du Théâtre de la Ville qui ne doit rien au hasard. "1980" est une pièce charnière de la chorégraphe allemande disparue il y a un an. On y assiste à la naissance de son style. Sans aucune préoccupation narrative, Pina Bausch se joue avec un humour ravageur de la bonne société, par bribes, sketch, dits et dansés en smoking et talons aiguilles. De la danse-théâtre qui peut déstabiliser les spectateurs qui n'ont connu que les dernières créations de Pina Bausch (notamment Orphée et Eurydice, repris par le ballet de l'Opéra Garnier en février dernier). Une résurrection que ne manqueront sous aucun prétexte les admirateurs si nombreux, de la chorégraphe.

C'est une sorte de happening de 3 heures qui souligne le grotesque qui nait du décalage entre l’authenticité des émotions et les conventions sociales. Kaleidoscope également de musiques : des airs populaires de l’Angleterre médiévale et des chansons de Shakespeare, Alfred Deller, Brahms et Judy Garland.

1980-Une pièce de Pina Bausch

1980-Une pièce de Pina Bausch

© ulli Weiss

Sur le gazon naturel étalé sur la scène, les danseurs du Tanztheater Wuppertal inventent un pique-nique champêtre où toutes les escapades semblent permises. Des souvenirs d’enfance remontent à la surface des corps. Colin-maillard, rondes ou jeux de cache-cache : des jeux à jouer, et parfois à jouer à se faire peur. Ces scènes suggèrent que nos terreurs d’adulte ont leur origine dans l’enfance. Le bonheur n’est pas forcément dans le pré.

1980-Une pièce de Pina Bausch

1980-Une pièce de Pina Bausch

© Ulli Weiss

C'est de "1980" que date la disparition de Rolf Borzik, compagnon de vie et de scène de Pina Bausch qui a imaginé jusqu’alors toutes ses scénographies. Un drame qui trouve forcément un écho dans cette pièce d'une lucidité et d'une cruauté très Pina.

1980-Une pièce de Pina Bausch. Du 20 avril au 4 mai à 19h30 / dimanche 22 et 29 avril à 17h
Théâtre de la ville. 2 Place du Châtelet. Paris 4eTél : 01 42 74 22 77 

"Orphéé et Eurydice" à l'Opéra Garnier en février 2012