Le portrait officiel d'Emmanuel Macron, dans son bureau et devant les jardins

Par @Culturebox
Mis à jour le 30/06/2017 à 10H26, publié le 29/06/2017 à 13H00
Le portrait officiel du président de la République Emmanuel Macron (détail)

Le portrait officiel du président de la République Emmanuel Macron (détail)

© Soazic de la Moissonière

Emmanuel Macron publie sur Twitter son portrait officiel. Il est signé Soazig de la Moissonnière. Après la photo du président Hollande, "Président normal", photographié par Raymond Depardon dans les jardins de l'Elysée, Emmanuel Macron campe la fonction devant une fenêtre ouverte, encadré des drapeaux français et européen.

Emmanuel Macron, sur son portrait officiel publié jeudi, est représenté, comme François Mitterrand et Nicolas Sarkozy, dans son bureau avec des livres, mais a gardé en toile de fond les jardins de l'Élysée, privilégiés par Jacques Chirac et François Hollande. Le portrait a été réalisé par Soazig de la Moissonnière, qui l'a suivi durant sa campagne électorale.

Une fenêtre ouverte sur le jardin 

Le président pose debout en costume sombre, cravate bleue, les deux mains sur son bureau, contre lequel il s'appuie et sur lequel sont notamment disposés trois volumes de La Pléiade et une horloge. Les drapeaux français et européen l'entourent. Derrière le chef de l'État, une fenêtre ouverte donne sur le jardin de l'Élysée. 
 
Avant lui, Valéry Giscard d'Estaing, en simple tenue de ville, gros plan sur son visage devant un grand drapeau tricolore, avait rompu avec les photographies solennelles de ses prédécesseurs : son portrait, en format horizontal, était très original et moderne. Le général de Gaulle et Georges Pompidou, qui portaient le collier de grand maître de la Légion d'honneur autour du cou, avaient posé avant lui et comme François Mitterrand le referait en 1981, dans leur bureau devant la bibliothèque. Mitterrand avait toutefois abandonné les décorations pour poser en cravate, "Les Essais" de Montaigne en main.

Nicolas Sarkozy posait aussi devant aussi devant la bibliothèque, debout à côté de deux grands drapeaux français et européen.
 
Les prédécesseurs d'Emmanuel Macron avaient choisi des photographes célèbres pour la photo officielle (Raymond Depardon pour François Hollande, Bettina Rheims pour Jacques Chirac, Gisèle Freund pour François Mitterrand, Jacques-Henri Lartigue pour Valéry Giscard d'Estaing).

Pour la sémiologue Elodie Mielczareck, Macron "maîtrise les symboles"


Quels messages Emmanuel Macron a-t-il cherché à faire passer dans son portrait officiel ? Pour la sémiologue Élodie Mielczareck, spécialisée dans la communication politique, le président "maîtrise les symboles" en usant des "codes de la publicité".

Pouvez-vous décrypter les principaux symboles du portrait ?
On est clairement sur des codes esthétiques là où le prédécesseur d'Emmanuel Macron François Hollande avait choisi des codes plutôt réalistes avec Raymond Depardon, dont le portrait donnait l'impression d'une photo prise sur le vif. Ici on est presque sur les codes de la publicité.

Puis vient la structure sous-jacente. Cette photographie est dichotomique : elle réunit l'ancien monde et le nouveau monde, comme il aime à les appeler. D'un côté on a la vieille horloge, le vieux téléphone et les livres et de l'autre l'iPhone.

On voit à la fois l'intérieur du bureau et l'extérieur des jardins, là où ses prédécesseurs avaient choisi : on se souvient de François Mitterrand et Nicolas Sarkozy qui avaient choisi l'intérieur du bureau quand François Hollande et Jacques Chirac avaient opté pour l'extérieur. Emmanuel Macron réunit les deux, ce qui est très congruent par rapport à sa ligne idéologique.

Sur les réseaux sociaux, ce portrait a été beaucoup comparé à celui de Barack Obama, êtes-vous d'accord ?
Il me semble que ce portrait est un peu plus recherché, avec beaucoup de références, là où celui d'Obama était plus classique. On pourrait penser cette photographie comme une sorte de vanité moderne, avec l'orfèvrerie qui représente la richesse, l'horloge qui représente la vacuité du temps qui s'écoule, le livre qui représente la connaissance ouverte... les signaux religieux sont remplacés par des signaux républicains : les drapeaux.

Outre cette référence implicite qui date de la Renaissance on trouve une référence plus moderne avec la mise en abyme devant la fenêtre ouverte : la photo est une ouverture sur le bureau qui est une ouverture sur les jardins. Ce sont des jeux qui ont été très utilisés par les surréalistes, comme Dali ou Magritte.

En quoi ce portrait reflète-t-il la stratégie de communication d'Emmanuel Macron ? C'est une image très contrôlée, très travaillée. Chaque chose est à sa place. La symétrie dans la composition renvoie à une position centriste. Emmanuel Macron maîtrise les symboles, il a compris qu'aujourd'hui avec la génération Snapchat, l'image est bien plus opérante que les mots.



Retrouvez tous les portraits officiels depuis le Général de Gaulle
Les portraits officiels des présidents de la Vème République

Les portraits officiels des présidents de la Vème République

© Laurence Houot-Remy