Le maire de Londres lance un concours pour développer la culture

Par @Culturebox
Mis à jour le 30/06/2017 à 17H49, publié le 30/06/2017 à 17H50
Le maire de Londres, Sadiq Khan, en juin 2017.

Le maire de Londres, Sadiq Khan, en juin 2017.

© Guy Bell/Shutterstock/SIPA

"Il me semble que la culture pourra nous aider à guérir nos blessures", estime le maire de Londres Sadiq Khan. Avec cette idée en tête, l'édile a annoncé vendredi le lancement d'un concours pour élire l'arrondissement culturel de la capitale britannique. Il sera doté d'un fonds d'un million de livres (1,14 million d'euros) pour développer des manifestations culturelles pendant un an.

Une beau coup de pouce pour la culture à Londres

"Notre ville vient de traverser des mois difficiles, ébranlée par l'incendie de la tour Grenfell et par plusieurs attaques terroristes", a déclaré vendredi le maire de Londres lors d'une cérémonie organisée à l'hôtel de ville. "Dans les mois et les années qui viennent, il me semble que la culture pourra nous aider à guérir nos blessures".

Deux arrondissements seront désignés en février 2018, et pourront mettre en place un programme spécifique de manifestations culturelles pendant un an, l'un en 2019, l'autre en 2020. Ils seront choisis en fonction de leur capacité à proposer des "initiatives culturelles exceptionnelles", et à intégrer les habitants.

Une enveloppe de 600.000 livres (682.000 euros) sera également répartie entre les arrondissements qui n'auront pas été sélectionnés mais auront proposé des "projets exemplaires". En fonction de la réussite de ces éditions, le projet pourrait être pérennisé.

L'accès à la culture lié à l'économie et à la paix

En concrétisant cette promesse de campagne, Sadiq Khan a exprimé le souhait que cette nouvelle manifestation puisse bénéficier "à tous les Londoniens". "Soyons honnêtes : tous les habitants ne sont pas en mesure de profiter de notre richesse culturelle. En tant que maire, je suis déterminé à ce que cela change", a-t-il affirmé.

Sadiq Khan a également rappelé l'importance du secteur culturel en termes économiques : il représente un emploi sur six dans la capitale britannique et rapporte 42 milliards de livres (47,7 milliards d'euros) à la ville chaque année.

"Mais il ne s'agit pas seulement des retombées économiques de la culture. Face à l'obscurantisme, en des temps difficiles où des individus tentent de diviser nos communautés, le rôle de la culture n'a jamais été aussi important", a-t-il estimé.

Londres a accueilli plus de 19 millions de visiteurs en 2016, selon les chiffres de l'Office national des statistiques. Certains professionnels du tourisme ont constaté une baisse de la fréquentation après les attentats qui l'ont frappé à trois reprises ces trois derniers mois.