La mort de Rémy Pflimlin, ancien président de France Télévisions

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 10H32, publié le 03/12/2016 à 19H01
Rémy Pflimlin à France Télévisions le 10 juin 2015

Rémy Pflimlin à France Télévisions le 10 juin 2015

© Delphine Goldsztejn / PhotoPQR / Le Parisien

Il présida le groupe France Télévisions entre 2010 et août 2015. Rémy Pflimlin est mort samedi à Paris, des suites d'un cancer, ont annoncé différents médias parmi lesquels Les Dernières Nouvelles d'Alsace et Le Monde, citant l'entourage de l'homme de télévision. Il était âgé de 62 ans.

Né le 17 février 1954 à Mulhouse, dans le Haut-Rhin, issu de la même famille que Pierre Pflimlin, dernier président du Conseil de la IVe République, Rémy Pflimlin, diplômé de HEC, a fait toute sa carrière dans le secteur de la presse et des médias.

Reportage : M. Vial / S. Lacombe

Homme de presse et de médias

Il a dirigé la chaîne France 3 de 1999 à 2005, où il a fait notamment venir Marc-Olivier Fogiel et lancé le feuilleton "Plus belle la vie" dont le succès ne se dément pas. Il a dirigé ensuite les Nouvelles messageries de la presse parisienne (NMPP, désormais Presstalis).

En 2010, le président Nicolas Sarkozy l'a désigné pour présider France Télévisions, qu’il a dirigé jusqu’en août 2015, remplacé alors par Delphine Ernotte. Durant son mandat, il s’est efforcé de réformer le groupe public et y a encouragé son développement numérique, s'attirant parfois un certain nombre de critiques. Discret, passionné de culture et de musique il n'a jamais rien perdu de son flegme et de son authentique cordialité.

Marié et père de quatre enfants, Rémy Pflimlin avait été nommé conseiller d'Etat en service extraordinaire en 2015.

Hommages

Invitée du journal de France 2, la présidente de France Télévisions, Delphine Ernotte a souligné à quel point "la direction et les salariés (du groupe) sont bouleversés d'apprendre la disparition de Rémy Pflimlin". "Il a été un grand homme de médias", qui a "marqué le groupe" a ajouté la direction, saluant "un homme engagé, chaleureux et accessible".

Le PDG de Radio France, Mathieu Gallet, a rendu hommage sur Twitter à son "ancien collègue et ami. Un homme de médias amoureux de musique, chaleureux et plein d'humanité".


L'animateur de "Touche pas à mon poste" (TPMP) Cyril Hanouna s'est dit "très triste de la disparition" de Rémy Pflimlin qui, a-t-il dit sur Twitter, "a lancé îTPMP et qui était un homme formidable".

"Bouleversé d'apprendre la disparition de Rémy Pflimlin. Il m'a accompagné dans ce que je suis devenu. Il m'a aidé à traverser beaucoup d'épreuves", a tweeté une autre vedette du PAF, l'animateur Marc-Olivier Fogiel.

Pierre Lescure, ancien président de Canal+ a salué "un homme vraiment bien. Sa mort, si jeune, m'attriste profondément", a-t-il tweeté.