Saint-Flour emprunte le "Chemin d'art" contemporain pour sa 3e biennale

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 05/08/2016 à 10H31
La biennale "Chemin d'art" se déroule jusqu'au 18 septembre. 

La biennale "Chemin d'art" se déroule jusqu'au 18 septembre. 

© capture d'écran France 3 / Culturebox

Au détour d’un chemin, deux statues observent la ville basse. C’est à l’occasion de la biennale "Chemin d’art" de Saint-Flour que ces œuvres d’art contemporain sont exposées. Jusqu’au 18 septembre, 4 artistes venus de toute la France ont été invités à participer à cette 3e biennale.

Imaginer des œuvres originales par rapport à l’histoire sociale, économique et architecturale de Saint-Flour. C’est l’objectif de "Chemin d'art". Cette biennale participe à "une politique culturelle menée depuis de nombreuses années, à la fois de rénovation du patrimoine et d’un intérêt pour la création actuelle. Ce dialogue entre création contemporaine et patrimoine révèle l’un et l’autre. C'est donc un dialogue entre le passé et l’avenir", selon Christian Garcelon, directeur artistique de la biennale.

Reportage : A. Albert  / B. Livertoux / B. Ordas
 

La vision des artistes

La création comme révélatrice des richesses passées, c’est tout l’objet de la biennale.
L’artiste François Chaillou a créé deux statues. L’une est en bois et l’autre, assise sur les genoux de la première, en cire d’abeille, vouée ainsi à disparaitre avec le temps. Elles sont placées au détour d’un chemin, le regard posé sur la ville basse en contrebas. Par sa démarche, l’artiste parisien de 28 ans invite les visiteurs à méditer sur la disparition. "J’ai été marqué par le côté à la fois spirituel et quasiment animiste de la ville avec certaines œuvres dans les différents musées qui étaient très marquantes. Celle-ci est une œuvre qui renoue avec une sorte de rituel chamanique avec cette immersion dans la nature", souligne-t-il.
Les deux statues de François Chaillou pour la biennale "Chemin d'art".

Les deux statues de François Chaillou pour la biennale "Chemin d'art".

© capture d'écran France 3 / Culturebox

La ville s’est transformée en centre d’art à ciel ouvert, puisque les artistes exposent leurs œuvres dans l’espace public. Leurs œuvres sont le fruit d’un travail de deux semaines au sein même de Saint-Flour. C’est en grande partie grâce à l’artiste plasticien local André Maigne que ce festival d’art en plein air a pris forme dans la petite ville du Cantal.