Richard Orlinski, sculpteur et DJ à la Foire aux Vins de Colmar

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 15/08/2016 à 10H23
Richard Orlinski expose ses oeuvres monumentales à la Foire aux Vins de Colmar où il sera aussi DJ à l'occasion de la Nuit Blanche électro

Richard Orlinski expose ses oeuvres monumentales à la Foire aux Vins de Colmar où il sera aussi DJ à l'occasion de la Nuit Blanche électro

© France 3 Culturebox

Richard Orlinski a beau être "l’artiste français vivant le plus vendu au monde" (c’est toujours ainsi que la presse le présente), cela ne l’empêche pas de venir exposer ses œuvres à la très populaire Foire aux Vins de Colmar 2016. Mais le 13 août, le public l’a aussi découvert en tant que DJ pour animer la fameuse Nuit Blanche. Une nouvelle aventure pour cet artiste touche-à-tout et insatiable.

C’est David Guetta qui a initié Richard Orlinski aux secrets des platines et du mix. Les deux hommes sont amis et partagent au moins un point commun : tout deux ont été très critiqués voire méprisés par leurs pairs, chacun dans leur domaine respectif. Trop voyants, trop populaires, trop faciles d’accès... Le sculpteur a choisi de ne pas écouter ces critiques et d’aller là où ses envies d’artiste lui disaient d’aller. Cap donc sur la musique avec un premier single " HeartBeat Sound" enregistré avec la chanteuse néerlandaise Eva Simons qui a entre autre collaboré avec DJ Snake, Afrojack et Will.i.am. 

Orlinski, DJ de la Nuit Blanche

Démonstration grandeur nature de ses talents de DJ le 13 août où Orlinski a participé à la Nuit Blanche de la Foire aux Vins de Colmar avec Robin Schulz, Feder, Showtek, Kungs et Antoine Davila. Devant 10 000 personnes, les  6 DJ se sont relayés durant 7 heures sans interruption.
 
Quelques heures auparavant, une équipe de France 3 rencontrait Richard Orlinski pour évoquer sa carrière de sculpteur et sa nouvelle aventure musicale.

Reportage : M. Coulon / N. Ly / G. Rochais
Né en 1966 à Paris, fils d’un voyagiste et d’une prof de yoga, Richard Orlinski s’est découvert en maternelle une passion pour les animaux exotiques et une autre pour la sculpture. Initié à la poterie dès l’âge de 7 ans, ses pas - et son caractère indiscipliné - l’ont d'abord emmené vers d’autres horizons. Après une école de commerce, il touche (déjà) à tout : immobilier, décoration, design, événementiel, en étant toujours son propre patron.

Sculpter, envers et contre tous...

La sculpture, il la pratique dans un garage. A 38 ans, il montre ses crocodiles à des personnalités du monde de l’art. Elles saluent son travail tout en insistant sur les difficultés à percer dans ce domaine. Richard Orlinski s’entête. Il achète des moules et innove : avec l’aide d’artisans, il met au point une résine transparente et des alliages finition"poli miroir", crée un atelier de pliage selon des techniques de carrosserie utilisées dans la F1. Des King Kong, panthères, crocodiles, chevaux, ours de 3 à 7 mètres sortent de son imagination débridée.
"Born Wild", une sculpture de Georges Orlinsky au château de Pommard

"Born Wild", une sculpture de Georges Orlinsky au château de Pommard

© GERAULT Gregory / hemis.fr / Hemis

"Casser les codes"

Les galeries s’intéressent à lui puis Sharon Stone et Pharrell Williams font partie de ses premiers clients. De quoi le faire connaître Outre-Atlantique. Orlinski expose à ciel ouvert à Aspen aux Etats-Unis, à Val-d’Isère, à Courchevel. Il veut "casser les codes" et que son travail "soit vu par tous". Le monde de l’art parisien le boude, jugeant son style sans âme et trop clinquant. Sa cote, elle, elle est affolante : il y a deux ans, une pin-up jaillissant de la bouche d’un crocodile en or a été vendue pour 15 millions d’euros... Ce succès agace peut-être certains mais permet à Richard Orlinski de multiplier les projets, au-delà de la sculpture : DJ mais aussi bientôt comédien...
Richard Orlinski, sculpteur © France 3 Culturebox
Il devrait en effet jouer en 2017 aux côtés de Béatrice Dalle et Guillaume Gouix dans "Les Effarés", un film de ­Francis Renaud consacrés à Rimbaud et Verlaine.

Richard Orlinski expose ses oeuvres monumentales à la Foire aux Vins de Colmar jusqu'au 15 août.