Nuit électro Gare Saint-Lazare samedi : les défis d'une soirée Hors-série

Par @Nijikid Journaliste, responsable de la rubrique Rock-Electro-Rap de Culturebox
Mis à jour le 31/08/2016 à 16H28, publié le 21/07/2016 à 11H28
Embarquement immédiat pour une Nuit électro Hors-Série Gare Saint-Lazare.

Embarquement immédiat pour une Nuit électro Hors-Série Gare Saint-Lazare.

© DR

Un évènement exceptionnel est attendu samedi 3 septembre sous la toiture classée de la Gare Saint Lazare. Une nuit de musique électronique 100% house baptisée Hors-Série. Aux manettes, l'équipe parisienne à qui l'on doit la péniche Concrete et le Weather Festival. Un nouveau défi que nous détaille son patron Aurélien Dubois.

Mission : transformer la gare en dance-floor géant

Près de 200 ans après sa construction, la première gare édifiée en Ile-de-France (en 1837) et la seconde aujourd'hui en terme de trafic voyageurs, aspire à la modernité. Passée la rénovation en cours, comment faire entrer dans le XXIe siècle cet édifice classé aux monuments historiques ? Rien de tel qu'un évènement festif de musique électronique pour activer le buzz et poser un autre regard sur le site.

Les activistes techno de l'agence évènementielle Surprize, à qui l'on doit la péniche Concrete et le Weather Festival (Parc des Expositions du Bourget, Bois de Vincennes, Ile Seguin, IMA), ont emporté le morceau auprès de la SNCF. Cet évènement, ils y travaillent depuis un an. Leur mission : transformer la gare en dance-floor géant jusqu'au bout de la nuit, du 3 au 4 septembre.

Deux dance-floors sont prévus : l'un directement dans le Hall principal, devant les quais, et un autre dans la salle des pas perdus. Du jamais vu ! Quant à l'affiche 100% française et 100% House, elle comprend Apollonia, Jeremy Underground, H330 et Leo Pol ainsi que l'alliance pour la première fois en live de cinq artistes parisiens sous le nom collectif de Minibar (Cabanne, Lowris, Ben Vedren, Seuil et Pit Spector).

Une petite partie des quais sera accessible en zone fumeurs. En revanche personne ne pourra esquisser de pas de danse sur les rails, dont l'accès sera prohibé. 

Deux heures seulement pour installer l'équipement

Un gros défi attend les organisateurs : leurs 150 techniciens ne disposeront que de moins de 2 heures pour installer la fête dans la deuxième gare de France. A 21h, les clés leur seront remises. A 23h les portes de la soirée Hors-Série ouvriront. Avec deux scènes, quatre bars, 800 m de barrières et une sécurité conforme à l'état d'urgence en cours. Une gageure. Qui se renouvellera au petit matin lorsqu'il faudra restituer les lieux propres et nickel en un temps record après une nuit de fièvre. 

"C'est un des plus gros challenge techniques qu'on ait jamais eus à relever", confirme Aurélien Dubois, patron de Surprize. "Mais c'est ce qui nous fait avancer", souligne-t-il. 

Le plus compliqué dans ce challenge ? "C'est l'affinage, le réglage, prévoir tout ce qui va se passer au millimètre près pour ne rien laisser au hasard. Pour ça, nous avons modélisé la gare en 3D. La part de l'imprévu doit être réduite à zéro parce qu'on n'a pas le temps de l'imprévu dans ce cas là."
La salle des pas perdus de la Gare Saint-Lazare, un lieu de transit doté d'une verrière à regarder de plus près.

La salle des pas perdus de la Gare Saint-Lazare, un lieu de transit doté d'une verrière à regarder de plus près.

© François Renault / Photononstop / AFP

Côté décor, mise en valeur de l'architecture

Qu'en sera-t-il de l'habillage de cette soirée concept ? Le décor exceptionnel de la gare se suffira-t-il à lui-même ? "L'objectif est la mise en valeur du patrimoine architectural de la gare", explique Aurélien Dubois. "C'est donc davantage un travail de mise en valeur que d'ajout d'éléments. Cela repose beaucoup sur l'éclairage, avec un gros travail sur les lumières."

"Dans ce lieu de transit où l'on passe généralement à toute vitesse, l'idée est de rendre la gare à ses usagers. Nous voulons essayer de changer le regard et le point de vue sur le bâtiment. On va essayer de faire lever les yeux des gens, qu'ils prennent le temps de remarquer les plafonds, les poutres et sortent en se disant qu'ils n'avaient jamais réalisé qu'il y avait autant de verrières gare Saint Lazare."

Cette soirée alléchante à la jauge limitée (5.000 personnes) devrait être la première d'une nouvelle série de nuits Hors-Série investissant d'autres lieux insolites, originaux et imprévus. Des soirées uniques et suffisamment rares pour rester attractives, "avec lesquelles on a prévu de se permettre les choses les plus extravagantes", promet Aurélien Dubois.

Les places (limitées) pour l'évènement sont en vente depuis lundi 18 juillet (40 euros)
Soirée Hors-Série, Gare Saint Lazare le 3 septembre 2016, de 23h au petit matin.