Lisa Simone prend un bain de foule à Jazz in Marciac

Par @Culturebox
Mis à jour le 05/08/2016 à 17H26, publié le 05/08/2016 à 15H00
Nina Simone a enflammé et envoûté la scène du chapiteau du festival Jazz in Marciac mercredi soir. 

Nina Simone a enflammé et envoûté la scène du chapiteau du festival Jazz in Marciac mercredi soir. 

© capture d'écran France 3 / Culturebox

Elle était l’une des stars les plus attendues du festival Jazz in Marciac. Le rendez-vous incontournable du jazz en France accueillait ce mercredi soir Lisa Simone. En première partie la nouvelle grande voix du jazz, Cyrille Aimée a aussi enthousiasmé le public

Moins d’une vingtaine d’années après le dernier passage de sa mère, Lisa Simone a transmis au public du festival son énergie si communicative. Marciac aime Lisa Simone, qui rend cet amour au centuple, n’hésitant pas à danser avec ses fans. "Les gens en Europe et en France comprennent et apprécient. Ils n’ont pas peur d’exprimer leur joie ou leur peur quand je chante. J’ai une merveilleuse relation avec eux", confie Lisa Simone. Des fans qui ont pu apprécier en première partie la voix montante du jazz, Cyrille Aimée.

L’héritage d’une mère

Lisa Simone, c’est un peu la suite logique de sa mère. Si Nina Simone s’est battue toute sa vie pour ses droits, sa fille elle, veut transmettre cette liberté qui lui appartient déjà, celle-ci même qu’elle chante dans "Finally free" de son album "All is Well" en 2014.

Cette vétéran de la guerre en Irak de 52 ans est une citoyenne du monde qui a voyagé toute sa vie, que ce soit en suivant sa mère dans son parcours professionnel ou en intégrant l’US Air Force en 1980.
Après l’armée, c’est dans la comédie que la fille unique de Nina Simone se lance, sur les planches de Broadway. Elle a d’ailleurs reçu en 2002 le National Broadway Theatre Award en tant que meilleure actrice de comédie musicale. C’est en 1996 qu'a commencé réellement sa carrière de chanteuse avec le groupe Liquid Soul. En 2003, Nina Simone décède et sa fille coupe brutalement ses représentations de chanteuse et de comédienne pour s’occuper des obsèques.
.
En 2008, elle sort un album en hommage à sa mère intitulé " Simone on Simone " puisqu'elle reprend une partie des plus grand tubes de sa mère.
2014 est une année marquante de la vie de Lisa Simone qui, poussée par le musicien Hervé Samb, sort son album "All is Well" avec pour la première fois le nom de Lisa Simone.
Elle a sorti cette année son album "My World", dont elle a joué la plupart des morceaux sur la scène de Marciac.

Reportage : C. Sardain / J. Pigneux / P. Barguisseau / E. Ducau

Un autre exemple de liberté

Cyrille Aimée s’est fait une place dans le paysage du jazz international. Cette française vivant à Brooklyn  a toujours écouté de la musique avec ses parents et a découvert très jeune le jazz manouche. "Quand j’ai rencontré les manouches j’étais surtout touchée par leur culture et la musique c’est venu après", raconte-t-elle. Aujourd’hui, elle parcourt le monde.
Son amour de la liberté passe avant tout. À l’âge de ses 18 ans elle s’inscrit pour plaisanter à l’émission de téléréalité "Star Academy". Cyrille Aimée est sélectionnée après plusieurs semaines d’auditions, mais elle préfère fuir les caméras plutôt que de se voir imposer un style musical. 
En 2013, le légendaire compositeur de Broadway, Stephen Sondheim la choisit pour participer à une série de spectacles au New York City Center. La critique du New York Daily News la déclare révélation du show.
L’artiste française en est aujourd’hui à son 8ème album : "Let’s get lost".