Les Ogres de Barback et le Bal Brotto Lopez se retrouvent dans le Labyrinthe de la Voix

Par @Culturebox
Mis à jour le 02/08/2016 à 09H27, publié le 01/08/2016 à 14H58
Le Bal Brotto Lopez et Les Ogres de Barback réunis sur la scène du festival Labyrinthe de la Voix ce samedi 30 juillet 2016. 

Le Bal Brotto Lopez et Les Ogres de Barback réunis sur la scène du festival Labyrinthe de la Voix ce samedi 30 juillet 2016. 

© Capture d'écran / Couac Production

Les Ogres de Barback étaient sur la scène du festival Labyrinthe de la Voix de Rochechouart, ce week-end. Pour la 14ème édition, la chanson française s’est associée à la musique traditionnelle des pays d’Oc du Bal Brotto Lopez.

Deux heures de concerts à la belle étoile, c’est le résultat d’un mariage entre deux univers. Le château de Rochechouart a accueilli une centaine de visiteurs ce samedi 30 juillet pour une soirée à l’ambiance unique. Sur scène plus de 40 instruments et seulement 6 musiciens, une rencontre perçue comme "un mélange de nos esthétismes, de nos sonorités" souligne Guillaume Lopez, membre du Bal Brotto Lopez. Sur fond de musique traditionnelle populaire, les chants se mêlent entre français, occitan et espagnol.
 
Reportage : C. Huet / P. Louvet / S. Spielvogel

Un bal pour deux hommes
 
Le Bal Brotto Lopez, c’est plus de 12 ans de concerts pour deux artistes de la musique populaire. D’un côté Guillaume Lopez, au chant, à la flûte et à la cornemuse, qui véhicule ses idées de territoire sans frontières, à travers sa musique. De l’autre, Cyrille Brotto, l’accordéoniste du duo, qui lui, voyage depuis plus de 15 ans sur les routes de France, d’Italie, des Pays-Bas et d’Allemagne. Ils réunissent à eux deux 3 albums studio et de nombreuses représentations sur scène. La particularité du groupe : il utlise des instruments traditionnels,  accordéon diatonique, boha, fifres, tustaphone, flûte et d’autres encore pour reproduire la musique des bals du pays d’Oc. 
 
 Un festival de bénévole
 
Le festival Labyrinthe de la Voix, c’est 8 soirées concerts prévues jusqu’au 7 août. 40 bénévoles sont en charge chaque année d’assurer le bon fonctionnement du festival. Un évènement que le président Francis Soulat qualifie "d’amateur ". "L’an dernier nous avons eu la surprise d'accueillir 5 000 visiteurs, 5 000 entrées payantes. Donc c’est sans prétention que, malgré tout, on se dit petit festival".
Le château de Rochechouart a tout de même la capacité d’accueillir 800 personnes.

Depuis 8 ans, le festival est associé à une biennale internationale d’art naïf et singulier, un moyen de renforcer le rencontre entre couleurs et poésie.

À noter : Les Ogres de Barback et Le Bal Brotto Lopez seront présents le 19 août à Bosset au festival Beau, c'est festival et le 20 août à Pau au Festival Hestiv'oc