Les cerfs-volants font des photos au festival "Comme un nuage"

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 29/08/2016 à 18H02
Michel contrôle sa prise de vue grâce à un écran et une télécommande.

Michel contrôle sa prise de vue grâce à un écran et une télécommande.

© capture d'écran France 3 / Culturebox

Pour prendre des photos aériennes, pas besoin de drone mais d’un cerf-volant. C’est le thème du 4e festival "Comme un nuage" du 25 au 29 août à la station balnéaire de Notre-Dame-de-Monts. 14 photographes ont parcouru le littoral nord-vendéen pour réaliser des clichés au gré du vent.

Le festival "Comme un nuage" est un précurseur de cette pratique photographique. Pendant cinq jours, une quinzaine de photographes amateurs ou professionnels se sont réunis dans la station balnéaire de Notre-Dame-de-Monts, pour partager leur passion hors du commun.
Paludier à Beauvoir-su-Mer © Alban Vasse

L’idée est d’accrocher sur son cerf-volant un appareil photo contrôlable à distance ou de le régler pour prendre des photos dans un laps de temps régulier. Une technique adoptée par Alban, photographe en cerf-volant depuis cinq ans. "Je recherche des angles que l’on ne peut pas avoir et le fait de voir la photo et reconnaître qu’elle est belle", explique-t-il. Sur ses 2m2 de toile, un simple appareil photo de 300 grammes dans une petit nacelle en plastique prend un photographie aérienne toutes les dix secondes. 

Reportage : A. Ropert / D. Raveleau / D. Boutmin

 

Une pratique de plaisir

Certains ont des appareils photos plus sophistiqués, comme Michel, qui contrôle la prise de vue depuis le sol grâce à une télécommande et un écran. Pour ce photographe, la pratique avec un cerf-volant est une activité plaisante, alliant deux loisirs. "Ce qui est très plaisant dans la pratique c’est d’avoir de bonnes conditions météo pour allier le plaisir de la photographie et du cerf-volant. Le tout se fait en général dans un bon environnement, on a la possibilité d’entrer en contact avec les gens, de discuter avec eux et de leur montrer ce que l’on fait", témoigne-t-il.

En France, ils sont environ 200 à prendre des photos avec un cerf-volant. Méconnue du grand public, l’activité est présentée durant le festival "Comme un nuage", qui expose les meilleurs clichés des pratiquants venus pour l’occasion.