Le festival Chalon dans la Rue à la recherche du grain de folie perdu

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 26/07/2016 à 17H14
 La Compagnie Mr Banana Show à Chalon le 20 juillet 2016

 La Compagnie Mr Banana Show à Chalon le 20 juillet 2016

© JEAN-CLAUDE TARDIVON/SIPA

A Chalon-sur-Saône, le Festival Transnational des Artistes de la Rue s'est terminé dimanche 24 juillet 2016. Pendant une semaine, les compagnies se sont emparées de la ville et ont donné des dizaines de spectacles. Mais souvent, pour des raisons de sécurité, ses organisateurs ont du se résoudre à annuler certains spectacles.

Pour sa trentième édition, le festival Chalon dans la rue s'est terminé avec quelques regrets. Notamment celui d'avoir vu disparaitre un peu de sa spontanéité, ce que les spectateurs interrogés appellent son grain de folie.

Le plan vigipirate a conraint à l'annulation de certains spectacles comme celui de la compagnie "Les Batteurs de Pavés". Leur pièce, "Les 3 Mousquetaires", devait être présenté le 22 juillet devant 500 spectateurs. Une solution devrait être trouvée pour reprogrammer ce spectacle plus tard dans la saison. Mais hors festival.

Les spectacles surprises dans les rues de la ville ont également du être limités, voire supprimés, ils représentent pourtant, l'un des grands charmes de cette manifestation et l'une des raisons de son succès public.

Reportage : F. Borius / C. Claveaux / F. Nivot / C. Zappala
Pedro Garcia, le directeur du festival arrive ce mois-ci à la fin d’un mandat de treize ans. Il se félicite à l’heure du bilan du rayonnement international des arts de la rue qui ont notamment contribué à «faire sortir la danse du plateau». L’appel à candidatures pour sa succession est désormais ouvert, et ce jusqu’en septembre.