L'Australie invitée d'honneur au Festival Interceltique de Lorient

Par @Culturebox
Publié le 09/08/2016 à 12H34
Le "Queensland Irish Pipe Band" d'Australie compte une quarantaine de musiciens. 

Le "Queensland Irish Pipe Band" d'Australie compte une quarantaine de musiciens. 

© capture d'écran France 3 / Culturebox

C’est le rendez-vous incontournable de la musique celtique en France. Le Festival Interceltique de Lorient a débuté ce week-end avec la traditionnelle Grande Parade des nations. Plus de 3 500 musiciens et danseurs se sont réunis pour l’occasion. Pour la 46ème édition du festival breton, c’est l’Australie qui est à l’honneur.

Cornemuse et didgeridoo font parfois bon ménage. La preuve avec les 40 musiciens du « Queensland Irish Pipe Band ». La musique celtique est arrivée en Australie au 19ème siècle, en même temps que les migrants écossais et irlandais. Près de 40% de la population australienne aurait des racines celtiques. "Il y a en Australie des immigrés écossais, irlandais qui ont gardé leurs traditions vivantes. Il y a de nombreuses associations de danse et de langues, et des pipe bands à chaque coin du pays et en Nouvelle-Zélande", explique Kathleen O'Malley, la responsable de la délégation australienne.

Reportage : M. Villaverde  / P. Beaugey / H. Notat

Des bases communes

Au 18ème et 19ème siècle, la colonisation anglaise marque l’entrée de la culture celte en Australie. En effet, les condamnés de droit commun originaires des îles britanniques étaient envoyés sur le territoire australien qui servait alors de bagne. Parmi eux de nombreux gallois, écossais ou irlandais qui ont ensuite décidé de s’installer sur l’île et de s’intégrer dans la société australienne.

Cette année, la délégation australienne ne compte pas moins de 170 personnes, dont une grande majorité d’artistes comme le groupe Claymore. Pour le chanteur William Hutton, les groupes celtiques australiens ont les mêmes références et la même énergie qu’en Europe. "Il n’y a pas de grande différence entre ce que l’on joue en Australie et ce que jouent les groupes de rock ou de folk celtique ici en Bretagne. La seule différence est que nous intégrons du didgeridoo et quelques rythmes australiens", souligne-t-il.

Des connexions entre peuple

Pour certains, l’histoire du peuple australien se confont avec celle des peuples irlandais, gallois ou écossais. "Je me suis dit que ce serais juste dingue de venir dans le plus grand festival celtique au monde. Les aborigènes et les celtes ont plein de choses en commun. L’amour de la terre, l’amour des gens et la culture", confie Archie Roach, la tête d’affiche australienne du festival.
Il est également reconnu à l’international, puisqu’il a accompagné des artistes iconiques tels que Bob Dylan, Tracy Chapman ou Patti Smith. En tant qu’artiste, Archie Roach est le porte-parole des grands sujets qui touchent le pays grâce à son engagement social. Il a d’ailleurs reçu l’Human Right Awards avec sa chanson "Charcoal Lane" en 1990.

Le festival Interceltique de Lorient continue jusqu’au 14 août.