"Jazz in Marciac": les drones interdits en raison de la "menace terroriste"

Par @Culturebox
Mis à jour le 23/07/2016 à 18H10, publié le 22/07/2016 à 12H54
Le pianiste Ahmad Jamal ici à Marseille en 2014, au programme de Jazz à Marciac le 4 août 2016

Le pianiste Ahmad Jamal ici à Marseille en 2014, au programme de Jazz à Marciac le 4 août 2016

© Claude Paris/AP/SIPA

En raison "de la gravité de la menace terroriste", le préfet du Gers a interdit vendredi le survol du festival "Jazz in Marciac" par des drones, pendant toute la durée de la manifestation qui attend 225.000 visiteurs.

"Jazz in Marciac", l'un des plus importants festivals du genre en Europe, se tient cette année du 29 juillet au 15 août dans le petit village du Gers. "Considérant la présence d'un nombre très important de personnes", le préfet du Gers Christian Guyard a pris un arrêté d'interdiction du survol de la commune de Marciac "par les aéronefs télépilotés (drones) à quelque titre que ce soit".

Il a pris cette décision "considérant la gravité de la menace terroriste sur le territoire national à la suite des attentats perpétrés en France qui ont conduit le gouvernement à déclarer l'état d'urgence", selon l'arrêté daté de jeudi mais rendu public vendredi.

Ahmad Jamal, Diana Krall, Lisa Simone

Le festival accueille pour sa 39e édition l'Américain Ahmad Jamal, monstre du jazz, en exclusivité mondiale le 4 août, ainsi que Diana Krall, Lisa Simone, Earth Wind and Fire ou encore le chanteur "M" et le bassiste Kyle Eastwood, fils du cinéaste Clint.

La plupart des grands noms du jazz s'y sont produits : Bill Coleman, Lionel Hampton, Dizzy Gillespie, Stan Getz, Keith Jarrett...

Jazz in Marciac
Jusqu'au 15 août