Jazz in Marciac 2016, artistes au zénith et public au rendez-vous

Par @Culturebox
Mis à jour le 15/08/2016 à 12H25, publié le 15/08/2016 à 12H13
Parrain du festival où il veint régulièrement depuis 1991,  Winton Marsalis était en concert le 11 août avec ses musiciens.

Parrain du festival où il veint régulièrement depuis 1991,  Winton Marsalis était en concert le 11 août avec ses musiciens.

© France 3 Culturebox

Après 18 jours de concerts, Jazz in Marciac referme ses portes sur un très bon bilan, tant au niveau artistique qu’économique. L’affiche de cette 39e édition a tenu toutes ses promesses. Quant au public, malgré un contexte particulier, il a répondu présent. Plus de 250 000 personnes ont sillonné les allées du festival du 29 juillet au 15 août. Retour en images et en musique sur ce cru 2016.

Tous les organisateurs craignaient que le contexte post-attentat pèse sur la fréquentation de leur festival. Ceux de Jazz In Marciac sont désormais rassurés : l'édition 2016 a été un excellent cru, "exceptionnel" même selon Jean-Louis Guilhaumon, le président du festival (et maire de Marciac). Les concerts payants ont attiré plus de plus 45 000 spectateurs, sans compter les concerts gratuits.  

La programmation, très variée et de grande qualité, est peut-être aussi pour beaucoup dans ce succès. Cette 39e édition a réservé de très beaux moments au public et surtout de belles rencontres, inattendues, entre les artistes (le pianiste Yaron Herman et Matthieu Chedid, Ahmad Jamal et Abd Al Malik) sans compter les concerts de Winton Marsalis, Maceo parker, Lisa Simone ou Dianne Reeves....

Retour en images et en musique sur quelques-uns de ces grands moments :
Et pour prolonger le plaisir et la magie, un autre extrait, celui du concert de Hugh Coltman. Chanteur du groupe de blues « The Hoax » au sein duquel il continue de tourner, l’américain a mis sa voix rocailleuse au service du jazz s’emparant du répertoire de Nat King Cole. Le 13 août, le crooner a fait fondre le public...
Rendez-vous l'an prochain pour la 40e édition de Jazz In Marciac. Sans rien révéler,  Jean-Louis Guilhaumon a promis une édition "particulièrement conséquente, à la hauteur des attentes et des exigences des festivaliers".