Hestiv'Oc : 1.000 choristes ont ouvert le festival de l'Occitanie

Par @Culturebox
Publié le 19/08/2016 à 11H08
La 12e édition de Hestiv'Oc, à Pau, s'est ouverte en musique le 18 août 2016.

La 12e édition de Hestiv'Oc, à Pau, s'est ouverte en musique le 18 août 2016.

© GAIZKA IROZ/AFP

A Pau, la culture occitane est à l'honneur jusqu'à dimanche. La 12e édition du festival Hestiv'Oc s'est ouvert jeudi soir avec une "Cantèra", chant polyphonique, interprétée par 1.000 choristes. Près de 50.000 spectateurs sont attendus pour cet événement pluri-disciplinaire et gratuit.

Hestiv'Oc, festival de célébration de la culture occitane, s'est ouvert jeudi soir en chansons, à Pau. Une "Cantèra", chant polyphonique, a été interprétée par 1.000 choristes avant d'être rejoints par les festivaliers, a constaté l'AFP. Quatre chants symboliques de la culture béarnaise et occitane ont été joués. Parmi eux, "Aqueras Montanhas / Se canta", considéré comme un "hymne" officieux de l'occitan. Les festivaliers ont ensuite sorti de leurs poches une nuée de foulards de couleur jaune, la couleur de l'Occitanie avec le rouge.
 
Jusqu'à dimanche, l'Occitanie et sa langue sont mises en scène par 300 artistes. Hestiv'Oc, dans sa 12ème édition, est ancré dans le coeur historique de Pau autour de la Place Royale, ouvrant sur le majestueux Boulevard des Pyrénées, à la vue imprenable. "Les festivaliers viennent partager "Cultura nosta" (notre culture, en français) (...) un mélange de cultures béarnaise et occitane, pyrénéenne et du Sud (catalane, basque, aragonaise), riche d'histoires, d'expressions et de créations artistiques, de valeurs fortes et de convivialité", résume Didier Foix, directeur du festival.

Les Ogres de Barback en tête d'affiche

Au programme : musique, chant, danse, théâtre, cinéma, littérature ou encore gastronomie. Côté musique samedi, il y aura notamment les Ogres de Barback et le Bal Brotto-Lopez, alliance de chanson à texte et de folk traditionnel aux accents occitan. La nuit d'encontre, collaboration en six langues et cultures (alsacien, basque, breton, corse, occitan et réunionnais), jouera dimanche. 

Près de 50.000 festivaliers sont attendus pour les 60 heures de spectacles ou ateliers, tous gratuits.  "De nouveaux dispositifs de sécurité renforcés" ont été mis en place, a précisé la municipalité, avec trois points d'entrée sur la place Royale - contre un accès libre l'an passé - où des fouilles de sacs seront opérées. 35 agents de sécurité publique et privée surveilleront les festivités quatre jours durant.