Demi-succès pour le festival "Danse et musique du monde" de Confolens

Par @Culturebox
Publié le 16/08/2016 à 15H31
Quelques 500 artistes ont répondu présent pour le festival de Confolens.

Quelques 500 artistes ont répondu présent pour le festival de Confolens.

© capture d'écran France 3 / Culturebox

Le 59e festival « Danses et musiques du monde » de Confolens a fermé ses portes ce lundi, à la suite de 6 jours de spectacles folkloriques. Quelques 500 artistes du monde entier ont répondu présents à cet événement animé par 400 bénévoles. Cette année le bilan est en demi-teinte, le public n'est pas venu en nombre.

Le festival "Danses et musiques du monde" de Confolens, c’est près de 100 000 visiteurs chaque été. Pendant une semaine, pas de rivalités ou de frontières mais de la danse traditionnelle. Depuis 1959, date  d’ouverture internationale du festival, l’événement réuni des artistes du monde entier. Mais cette édition 2016 a été marquée par l’attentat de Nice le mois de dernier, avec un impact direct sur les artistes invités.

Problèmes de visa

Un changement de dernière minute s’est opéré avant le début du festival. L’ensemble serbe PKB Corporation a remplacé au pied levé le Bangladesh prévu pour la première fois dans le festival. "Cette année, la demande de visa est intervenue après le 14 juillet et on pense que les problèmes en France ont fait que le consulat n’a pas voulu donner la totalité des visa. Nous n’en avions que huit c’était donc trop compliqué", explique Xavier Soupizet, le président du festival. Les artistes serbes ont du se préparer en seulement quatre jours avec deux accordéonistes au lieu d’une dizaine en temps normal. Mais pas de quoi entamer la bonne humeur des serbes. "Les quelques jours de répétitions étaient très intenses mais aussi très joyeux. Nous sommes tellement content de participer à ce festival si réputé", confie la danseuse serbe, Irena Djordjevic.

Reportage : C. Chiron / C. Guinot / C. Rio / M. Coudrin

Une sélection de qualité

Des confins de l’Afrique à l’Amérique latine, en passant par l’Europe de l’Est, 14 peuples réunis pour célébrer leur amitié au-delà des différences. Les artistes présents ont fait l’objet d’une sélection exigeante aux quatre coins du globe. "Il faut trouver le groupe qui est capable d’assurer la qualité artistique de Confolens. C’est-à-dire aucune bande enregistrées, nous voulons absolument des orchestres, des chanteurs et un nombre de couples de danseurs relativement important pour assurer un maximum de spectacles sur la scène", mentionne le président du festival.

Malgré la qualité certaine du festival "Danses et musiques du monde", la 59ème édition a subi une faible affluence du public. Et pour preuve, la billetterie a enregistré 20 000 euros de moins que l’année dernière. Il faudra attendre le 60ème anniversaire du festival de la saison prochaine pour se rattraper.