Cognac Blues Passion : la douceur de Faada Freddy, l'énergie d'Iggy Pop

Par @Culturebox
Mis à jour le 23/07/2016 à 17H57, publié le 08/07/2016 à 16H42
Iggy Pop dans la foule au festival Blues Passions le 7 juillet 2016

Iggy Pop dans la foule au festival Blues Passions le 7 juillet 2016

© Guillaume Souvant /AFP

A Cognac, la 23e édition du festival Blues Passions se poursuit à pleins tubes. Après sa soirée d'ouverture à Jarnac avec les DD's Brothers et le guitariste Roy Roberts, le festival a repris ses quartiers à Cognac avec Faada Freddy et Iggy pop.

Une deuxiéme série de concerts qui a debuté dans la douceur avec les percussions corporelles de Faada Freddy. Sans autre instrument que sa voix, le chanteur sénégalais a celebré de manière magistrale la soul et le gospel. Dread locks et chapeau melon vissé sur la tête, avec ses cinq choristes, le dandy chic à bercé le public de ses claquements de doigts. Avec sa voix digne des plus grands soulmen des années 70, Faada Freddy à emporté les festivaliers dans un veritable tourbillon musical.
 

Le dandy chic Faada Freddy sur scéne à Cognac au festival Blues Passions.

Le dandy chic Faada Freddy sur scéne à Cognac au festival Blues Passions.

© Guillaume Souvant /AFP


Une douceur qui contraste avec l'énergie explosive d'Iggy Pop. A 69 ans, l'iguane, roi incontesté de la scéne, a enflammé Cognac.Toujours aussi charismatique malgé le poids des ans, torse nu comme à son habitude, le leader des Strooges a assuré le show lors de ce concert.

Outre ses tubes légendaires comme "Lust for life", "I Wanna be your dog", l'icône du rock à également offert au public quelques morceaux de son dernier album "Post Pop Depression" sorti le 18 mars 2016.


Reportage:  F. Gibert / I. Hirsch / T. Chapuzot / L. Gautier / F. Cavan / M. Naudin / A. Liégard


Ce vendredi soir,  Marianne Faithfull se produit à guichets fermés sur la grande scéne du jardin public. Avec ce concert, l'ex-muse des Rolling Stones signe son retour en France. Enfin samedi les festivaliers retrouveront Michel Polnareff.