"Classique au vert" un festival en plein air au parc floral de Paris

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 08/08/2016 à 12H12
"The Amazing Keystone Big Band" a ouvert le festival "Classique au vert" au Parc Floral de Paris ce weekend.

"The Amazing Keystone Big Band" a ouvert le festival "Classique au vert" au Parc Floral de Paris ce weekend.

© capture d'écran France 3 / Culturebox

Une pause musicale au milieu des espaces verts. Jusqu’au 18 septembre, le Parc floral de Paris accueille la 19e édition du festival « Classique au vert », qui a débuté ce weekend. Au programme, une série de concerts en plein air et des ateliers musicaux.

Calme, verdure et musicalité sont les clefs du festival "Classique au vert". Créé en 1993 par la Mairie de Paris, c’est devenu le rendez-vous estival incontournable de la musique classique dans la capitale. 14 "Grands concerts de 16 heures" sont organisés pour l’événement.

Une vocation pédagogique

Au festival "Classique au vert", le public n’est pas seulement spectateur. Dans une clairière du parc, chacun est invité par exemple à un atelier vocal conçu autour du thème du concert du jour. C’est la chanteuse et chef de chœur Marianne Sleskovitch qui anime les ateliers "Si on chantait" de 13 heures.
"C’est vraiment un festival à vocation pédagogique. Le fait de ne pas seulement leur transmettre des explications sur les œuvres mais aussi de faire sortir leur voix. Aujourd’hui par exemple, nous n’avons pas que chanté nous avons aussi bruité ensemble, ça représente des outils de communication et de partage" explique-t-elle.
L'année dernière, plus de 400 personnes ont participé aux ateliers. 

Reportage : G. Faure / . Pachoud Pierre / J. Levasseur / C. Issoulie

 

La musique classique pour tous

Ce weekend, "The Amazing Keystone Big Band" ouvrait le bal avec une adaptation jazz du "Carnaval des animaux" de Camille Saint-Saëns. "C’est important d’avoir des artistes qui ont entre 18 et 30 ans. Pour le public qui pense que la musique est un peu poussiéreuse, c’est important de voir des jeunes pour porter cette musique de manière simple et évidente", souligne Marianne Gaussiat, directrice artistique du festival.

Au programme de ces weekend, Brahms, Bartok ou encore Gustave Mahler, sans oublier des musiques d’Europe de l’Est et du Brésil, pour un cocktail musical sans frontières.