Chalon dans la rue : moment de grâce sous la pluie avec la Cie Jeanne Simone

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 23/07/2016 à 11H42
Des comédiens-danseurs qui évoluent dans l'univers urbain, c'est cela Chalon dans la Rue.

Des comédiens-danseurs qui évoluent dans l'univers urbain, c'est cela Chalon dans la Rue.

© France 3

C’est le propre du spectacle de rue que d’être soumis aux éléments. Ce vendredi 22 juillet, le public et les artistes de Chalon dans la rue ont pu l’expérimenter. Alors qu’une pluie torrentielle s’abattait sur la cité bourguignonne, les artistes de la Compagnie Jeanne Simone ont poursuivi leur spectacle intitulé "Nous sommes". Le public lui aussi est resté : un très joli moment.

Reportage : M.Barate / C.Claveaux / N.Tupinier / L.Feuillebois
Un homme déclame, tout seul sur la place de l'hôtel de ville. "Je suis le silence", "Je suis un vélo qui passe", "Je suis au courant". Face à lui, les spectateurs assis par terre, suivent avec curiosité cet étrange monologue. Un monologue qui se transforme en discussion lorqu’il est rejoint par les autres danseurs et comédiens de la compagnie Jeanne Simone, huit au total, qui eux aussi affirment qui ils sont. "Nous sommes" est l'un des spectacles de rue qui jalonnent la déambulation du public de Chalon dans la rue.
Sur le parvis, chacun des artistes de la compagnie bordelaise, effectue une chorégraphie se servant de l’environnement urbain comme d’un décor. Corps qui se contorsionnent, solitaires et uniques parmi la multitude.

Tous les matins pendant la durée du festival (du 20 au 24 juillet), les danseurs investissent l'espace public, lieu de rassemblement, de révolte mais aussi de liesse : le "nous" en opposition au "je".

Ensemble sous la pluie

Une parabole qui s’est illustrée de la plus jolie des manières ce vendredi 22 juillet. Alors que la pluie tombait à seaux, les artistes ont poursuivi leur performance. Dans un magnifique moment d'unité, le public lui aussi a bravé les éléments comme pour dire : "Nous sommes"…là.