"Art, villes et paysage" : les hortillonnages d'Amiens transformés en musée

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 16/08/2016 à 11H47
Une quarantaine d'oeuvres sont en place pour le festival "Art, villes et paysage".

Une quarantaine d'oeuvres sont en place pour le festival "Art, villes et paysage".

© capture d'écran France 3 / Culturebox

Les hortillonnages d’Amiens se transforment en lieu d’exposition à ciel ouvert le temps d’une saison. Jusqu’au 16 octobre, la 7e édition du festival "Art, villes et paysage" accueille une quarantaine d’œuvres d’art contemporain.

Les hortillonnages d’Amiens, c’est 300 hectares d’anciens marais, transformés en champs utilisables pour la culture maraîchère. Mais ce lieu unique est également au cœur du festival "Art, villes et paysage". À pied, à vélo ou en barque, les visiteurs découvrent une trentaine de jardins réunissant les œuvres créées par des artistes du monde entier.

Un début de saison difficile

Avec le beau temps, la fréquentation des hortillonnages est en hausse. Une bonne nouvelle pour l’évènement qui a souffert du mauvais temps. En juin dernier, les maraîchers du lieu avaient effectué une demande de soutien à la ville d’Amiens, suite aux dégâts des intempéries sur leurs semis d’hiver. Des intempéries qui ont eu également un impact sur le festival "Art, villes et paysage". "On a eu un début de saison assez difficile. Il y a eu beaucoup de pluie au mois de juin, donc beaucoup moins de monde", confie Elise Besnard, médiatrice culturelle à la Maison de la Culture.  

Reportage : A. Wust / B. Henrion / G. Laville

 

Jouer avec la nature

Les visiteurs profitent des œuvres d’art pendant deux heures et demie. De quoi apprécier les 40 créations en adéquation avec la nature environnante. Les jeunes artistes de moins de 36 ans jouent avec les végétaux pour créer des œuvres écologiques et chaque visiteur trouve son bonheur, comme Mélanie. "Il y avait un grand arc de cercle blanc et bleu. On dirait des vagues au bord de l’eau", explique-t-elle. Pour Alain, visiteur retraité, l’exposition à ciel ouvert, c’est d’abord du "silence" et de la "nature". "On peut prendre des idées pour soi-même, pour exploiter son petit morceaux de terrain."

Cette année, le festival "Art, villes et paysage" s’étend au cœur même de la ville. Des œuvres sont exposées à la Maison de la Culture à l’occasion de son cinquantenaire. La terrasse de l’office de tourisme a également été transformée en lieu d’exposition, à découvrir jusqu'au 16 octobre.