"Game of Thrones", les fans se retrouvent en Irlande du Nord dans les décors de la série-culte

Par @Culturebox
Mis à jour le 27/08/2017 à 18H40, publié le 27/08/2017 à 18H20
Fans de Games of Thrones

Fans de Games of Thrones

© France 2 Culturebox

Alors que la septième et avant-dernière saison est en cours de diffusion, les passionnés de la série de fiction politico-médiévale "Game of Thrones" se sont retrouvés en Irlande du Nord, dans des paysages qui ont accueilli le tournage de plusieurs scènes. Certains sont venus des Etats-Unis et de différents pays d'Europe pour marcher sur les traces des héros (et des anti-héros) de la série.

C'est l'une des séries les plus addictives. "Game of Thrones" entremêle plusieurs récits qui touillent politique, Histoire médiévale fictive et fantasy. Les multiples personnages, dont la moralité à géométrie variable provoque les passions, forment un monde cohérent. Il est donc possible de s'imaginer en faire partie. C'est d'ailleurs l'une des forces de cette série : on se retrouve, sans le vouloir, à prendre parti, et s'impliquer émotionnellement dans l'histoire. La mise en scène joue sur les rapports psychologiques entre les personnages : violence, sexe et perversions se taillent d'ailleurs la part belle, provoquant à la fois attirance et répulsion. Arpenter les lieux de tournage comme le font ces touristes venus du monde entier, vêtus comme les personnages, équivaut pour d'autres à visiter Versailles ou Windsor. 

Reportage : C. Le Goff / E. Dherbomez / L. Kalmus / S. Chevallereau

La seule différence, certes mineure, avec la visite d'un château de la Loire : ici, il ne s'est jamais rien passé. Mais quelle importance après tout ? A l'heure où la présidence Trump renvoie le couple Underwood de "House of Cards" au rang d'aimables amateurs, on peut bien s'imaginer marcher dans les pas de ces chevaliers médiévaux imaginaires, traitres et magnifiques que l'on suit depuis déjà sept saisons. Mais il faut en profiter, elle s'arrêtera irrémédiablement à la fin de la saison 8. Pas de quoi s'alarmer cependant : cinq projets de séries dérivées (spin-off) seraient en cours d'écriture.