Charlie Hebdo : fin de traque sanglante

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 09/01/2015 à 09H57
Les forces de l'ordre donnent l'assaut dans le supermarché casher Porte de Vincennes à Paris

Les forces de l'ordre donnent l'assaut dans le supermarché casher Porte de Vincennes à Paris

© THOMAS SAMSON / AFP

Les deux principaux suspects de l'attentat contre Charlie ont été tués lors de l'assaut mené par le GIGN à Dammartin-en-Goële, peu avant 17h vendredi. L'otage qu'ils retenaient a été libéré et est indemne. Parallèlement, les forces de l'ordre sont intervenues dans le supermarché casher de la Porte de Vincennes. Cette prise d'otages s'est soldée par cinq morts et quatre blessés en urgence absolue.

L'assaut du GIGN appuyé par des équipes du RAID à Dammartin

Les auteurs présumés de l'attentat contre Charlie Hebdo, Chérif et Saïd Kouachi, 32 et 34 ans, étaient retranchés depuis 8h ce matin avec un otage dans les locaux d'une petite imprimerie de la zone industrielle de Dammartin-en-Goële, en Seine-et-Marne. 

Peu avant 17H00, les gendarmes d'élite ont lancé l'assaut contre l'imprimerie. Les deux suspects sont alors sortis en tirant à la kalachnikov sur les forces de l'ordre, entrainant leur "neutralisation". Un membre du GIGN a été blessé dans l'opération. Ses jours ne sont pas en danger. 

"L'otage, un homme de 26 ans, qui s'était cloîtré depuis le début dans une des pièces de l'entreprise, est indemne", a indiqué une source proche du dossier. Réfugié au premier étage, il n'avait en fait pas été repéré par les deux frères et était "un otage par destination". Il a pu communiquer avec le GIGN et avec ses proches grâce à son téléphone portable.

Selon la même source citée par l'AFP, les deux preneurs d'otage tués "sont bien les frères Kouachi".

La petite ville était en état de siège, totalement bouclée par les forces de l'ordre. Des écoles avaient été évacuées, les commerces fermés et les habitants étaient barricadés chez eux. 

Assaut après la prise d'otages Porte de Vincennes

L'assaut a été donné vers 17h également contre un supermarché casher dans l'est parisien où un homme avait pris plusieurs personnes en otage.
   
Après plusieurs fortes détonations, des policiers ont pénétré dans le magasin. Plusieurs otages sont sortis peu après et ont été pris en charge.


Cinq personnes, dont le preneur d'otages, sont mortes, ont indiqué des sources policières. Trois d'entre elles auraient été tuées dès le début de la prise d'otages, selon des sources sécuritaires citées par l'AFP. Quatre blessés graves "en urgence absolue" sont également à déplorer.

Par ailleurs, un doute persiste sur l'identité d'un des morts de cette prise d'otages : il pourrait s'agit soit d'un otage soit d'un éventuel second preneur d'otages.

Le preneur d'otages, soupçonné d'être impliqué dans la fusillade de Montrouge de jeudi matin au cours de laquelle une policière a été tuée, avait fait irruption dans l'épicierie, armé de deux fusils mitrailleurs et avait tiré. Il a été identifié comme étant Amédy Coulibaly, un délinquant multirécidiviste de 32 ans né à Juvisy-sur-Orge, qui avait rencontré Chérif Kouachi en détention. 

Suivez le Direct en continu de France TV Info