Abd Al Malik et Jean d'Ormesson : "On peut dépasser ce qui nous oppose et tâcher de multiplier ce qui nous unit"

Par @Culturebox
Mis à jour le 12/01/2015 à 12H13, publié le 12/01/2015 à 11H55
Abd Al Malik et Jean d'Ormesson, invités du journal de 20 heures de France 2

Abd Al Malik et Jean d'Ormesson, invités du journal de 20 heures de France 2

© France 2 / Culturebox

Au terme d'une journée de mobilisation historique partout en France, l'académicien Jean d'Ormesson et le chanteur, réalisateur et auteur Abd Al Malik ont accepté l'invitation de Laurent Delahousse. Invités du journal de 20 heures de France 2, ils ont exprimé leurs sentiments sur les manifestations de ce dimanche 11 janvier 2015 et leurs espoirs et inquiétudes pour l'avenir.

Comme des millions de français, Jean d'Ormesson et Abd Al Malik savent que le pays a vécu ce dimanche 11 janvier 2015 une journée historique. Des millions de personnes dans les rues ont dit non au terrorisme et à l'intégrisme, oui à la République, à la fraternité et à la liberté d'expression. 
Dans cette journée d'hommage aux 17 victimes des attentats terroristes, Jean d'Ormesson a vu "un grand réconfort dans ce sursaut national". Il s'est dit  "émerveillé" par cette mobilisation "Les kalachnikovs ne l'emporteront pas (...) nous  sommes tous des juifs, nous sommes tous des musulmans, et nous sommes tous de ces vaincus qui finalement seront vainqueurs".

Plus prudent, Abd Al Malik sait que si les politiques ne prennent pas le relais pour tirer des leçons de cette tragédie, les choses ne changeront peut-être pas tant que ça. "Qu'est ce qu'on va faire pour qu'émerge ce qui de mon point de vue est important, c'est à dire une véritable spiritualité laïque, une spiritualité républicaine".

"Qu'allah bénisse la France"

Abd Al Malik est depuis toujours très impliqué dans les questions de sociétés, il est l'un des rares artistes de rap a être régulièrement invité dans les émissions culturelles. Sa parole est écoutée et souvent respectée. Il se bat pour le respect inter-religieux et la tolérance. Son premier film "Qu'Allah bénisse la France", tiré de son autobiographie est sorti en salles le 10 décembre 2014. On y suit son parcours d'enfant d'immigrés, surdoué, élevé par sa mère catholique dans une cité de Strasbourg, sa découverte de la musique, de l'islam et de l'amour. 
Bande annonce "Qu'Allah bénisse la France" 2