Audrey Azoulay élue directrice générale de l'Unesco

Par @Culturebox
Mis à jour le 13/10/2017 à 19H59, publié le 13/10/2017 à 19H30
Audrey Azoulay près du siège de l'Unesco à Paris, le 13 octobre 2017

Audrey Azoulay près du siège de l'Unesco à Paris, le 13 octobre 2017

© Thomas Samson / AFP

La Française Audrey Azoulay, dernière ministre de la Culture du quinquennat de François Hollande, a été élue vendredi soir directrice générale de l'Unesco, à Paris. Le dernier tour de l'élection l'opposait au représentant du Qatar Hamad bin Abdoulaziz Al-Kawari.

Audrey Azoulay, 45 ans, a été ministre de la Culture du gouvernement de Manuel Valls, sous la présidence de François Hollande, entre le 11 février 2016 et le 10 mai 2017.

Elle a obtenu 30 voix, son adversaire qatariote 28, au sein des quelque 58 membres du conseil exécutif dont le choix doit être encore validé par la conférence générale des États membres le 10 novembre, selon les résultats officiels.

Lors d'un vote intermédiaire organisé vendredi en début d'après-midi, la candidate française avait été sélectionnée face à l'Égyptienne Moushira Khattab, par 31 voix contre 25.

Unesco : une élection 2017 atypique

Vendredi matin, trois candidats étaient restés en lice, alors qu'ils n'auraient dû être que deux pour le vote final. Mais derrière le représentant du Qatar Hamad bin Abdoulaziz Al-Kawari qui avait fait la course en tête toute la semaine, deux candidates s'étaient sont placées ex-aequo jeudi soir, avec 18 suffrages chacune : la Française Audrey Azoulay et l'Égyptienne Moushira Khattab. Ce scénario inédit a contraint l'organisation des Nations unies pour l'éducation, la science et la culture, dont le siège est à Paris, à organiser une sorte de vote intermédiaire pour départager les deux candidates.

Le conseil exécutif de 58 pays membres désignait celui ou celle qui succèderait à la Bulgare Irina Bokova, qui achève deux mandats marqués par des dissensions politiques et les difficultés financières de l'organisation. Il a voté chaque jour depuis lundi.