La Fête des lumières à Lyon annulée, remplacée par un hommage aux victimes des attentats de Paris

Par @Culturebox
Publié le 19/11/2015 à 12H24
Fete des lumieres a Lyon en  2014. Installation Laniakea, Place Antonin Poncet

Fete des lumieres a Lyon en  2014. Installation Laniakea, Place Antonin Poncet

© Pascal Fayolle/SIPA

La Fête des Lumières, qui réunit chaque année deux à trois millions de personnes à Lyon début décembre, est annulée et remplacée par un hommage d'une journée aux victimes des attentats de Paris, a annoncé le maire de la ville jeudi.

"Nous allons donc transformer la Fête des Lumières en un hommage aux victimes des attentats de Paris", a indiqué Gérard Collomb lors d'une conférence de presse.  "Pour moi, ne pas faire courir de risques aux Lyonnais n'est pas donner raison aux terroristes", a-t-il justifié.

Le 8 décembre

L'événement, qui devait se tenir du 5 au 8 décembre, laissera place à "un profond hommage aux victimes, un puissant message d'unité" le 8 décembre. Le syndicat de policiers Alliance avait demandé l'annulation de l'événement après les attentats meurtriers de Paris, en invoquant une difficulté accrue cette année pour sécuriser les lieux et en redoutant des "mouvements de panique" au moindre pétard, en particulier sur la place des Terreaux où se massent des centaines de milliers de personnes durant la fête.

La Fête des Lumières attire chaque année entre deux et trois millions de personnes dans le centre de la deuxième agglomération de France, dont de très nombreux touristes. Le préfet avait évoqué récemment dans la presse locale d'éventuelles "adaptations" à trouver dans l'organisation de la fête.

Une fête qui booste l'économie locale

Une pétition pour le maintien de l'événement avait déjà rassemblé plus de 8.000 signatures sur internet. Cette grande fête populaire trouve son origine dans la célébration, le 8 décembre, de la Vierge Marie dont une statue couverte de feuille d'or domine la ville en haut de la basilique de Fourvière.

Très pieuse au départ, elle se cantonnait à poser des "lumignons", des petites bougies, sur les rebords des fenêtres. Depuis 1999, elle donne lieu à quatre jours de festivités et de spectacles autour du thème de la lumière dans la ville, et a pris un poids économique important pour l'industrie touristique.