"Hunger Games" : rubans tricolores à la boutonnière en hommage aux victimes des attentats de Paris

Par @Culturebox
Mis à jour le 17/11/2015 à 10H45, publié le 17/11/2015 à 10H29
Josh Hutcherson, à la premiere de "The Hunger Games", 16 novembre 2015

Josh Hutcherson, à la premiere de "The Hunger Games", 16 novembre 2015

© JONATHAN LEIBSON / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

Les vedettes de la série de films à succès "Hunger Games" ont rendu hommage aux victimes des attentats de Paris en arborant des rubans tricolores lors de la première du film à Los Angeles lundi.

Jennifer Lawrence, qui incarne Katniss Everdeen, l'héroïne de la saga post-apocalyptique, ainsi que Liam Hemsworth et Josh Hutcherson entre autres membres du casting, portaient tous un ruban bleu blanc rouge à la boutonnière.

La comédienne Elizabeth Banks, qui joue aussi dans le film, a quant à elle twitté que les coeurs de l'équipe de "Hunger Games" "sont avec la France, où nous avons tant de fans formidables".

Pas d'interviews par respect pour les victimes

Lionsgate, le studio qui a produit et distribué "Hunger Games - La révolte: partie 2", dernier opus de cette série de films futuristes, avait indiqué plus tôt que les acteurs ne donneraient pas d'interviews lors de l'avant-première, par respect pour les victimes des attentats parisiens, qui ont fait au moins 129 victimes.

L'épilogue de "Hunger Games" a été tourné en partie à Paris. Parallèlement, la chaîne CBS a annoncé qu'elle n'allait pas diffuser lundi des épisodes de "Supergirl" et "NCIS : LA" car leurs intrigues ressemblent trop aux attentats survenus à Paris vendredi, les plus meurtriers jamais connus en France. L'épisode de "Supergirl", sur une jeune super-héroïne, avait pour intrigue des attentats à la bombe dans une ville fictive et celui de la série policière "NCIS" racontait l'histoire d'une adolescente recrutée par une organisation terroriste.

Ce week-end, le studio Twentieth Century Fox a également annulé la première parisienne du "Pont des espions", le dernier Steven Spielberg, avec Tom Hanks, et le distributeur Mars Films a fait de même pour celle de "Jane Got a Gun", avec Natalie Portman.

"Paris c'est la ville lumière. Ici à New York City nous savons que cette lumière ne s'éteindra jamais" 

Les émissions phare de la télévision américaine ont elles aussi exprimé leur solidarité avec la France, notamment l'émission satirique "Saturday Night Live", qui s'est ouverte avec un hommage en anglais et en français aux victimes au lieu des sketches délirants habituels. "Paris c'est la ville lumière. Ici à New York City nous savons que cette lumière ne s'éteindra jamais. On vous envoie tout notre amour et notre soutien ce soir, nous sommes de tout coeur avec vous", a déclaré, solennelle, la comédienne Cecily Strong.

L'humoriste John Oliver a quant à lui démarré sa très populaire émission "Last Week Tonight" sur la chaîne à péage HBO avec une tirade chargée de jurons dénonçant la culture "en faillite" des "conn--ds" de terroristes, et ode à la culture des Français. "Si vous voulez empêcher les Français de profiter de la vie, je vous souhaite une put--- de bonne chance".