Toute la richesse du cinéma africain au Festival Ciné Sud

Par @Culturebox
Mis à jour le 13/02/2015 à 11H09, publié le 12/02/2015 à 18H15
Extrait  de "Monsieur et Madame Kokoriko" de Maurice Nkundimana
	 
	 
 

Extrait  de "Monsieur et Madame Kokoriko" de Maurice Nkundimana

 

 
 

© France3/culturebox/capture d'écran/ Maurice Nkundimana

Le succès de Timbutku film franco-mauritanien, confirme que le cinéma du continent africain est l'un des plus riches au monde. Une trentaine de courts métrages venus d'Afrique sont en compétition pour le festival Ciné Sud, jusqu'au 15 février 2015 au Relais de la Côte de Beauté à Saint-Georges-de-Dionne.

Alors que le film franco-mauritanien Timbutku est nommé aux Césars et aux Oscars, le cinéma du continent africain n'a jamais été aussi bouillonnant. Pour preuve, des courts métrage venus d'Afrique (Nigéria, Afrique du sud, Burkina Faso, Rwanda, Tunisie...) sont en compétition au Festival Ciné Sud. Autant de pays différents mais qui tous évoquent les réalités, les problématiques liées à leur histoire.

Le réalisateur tunisien Sadri Jemail est venu présenter son film "Un conte contemporain", lequel évoque le parcours des migrants. Très remarqué également, le film du sud-africain Dave Meinart relate le parcours d'un enfant-soldat : "Run José, run". 

Reportage : Clément Massé - Patrick Mesner - Damien Vador D.Dubois 

Une nouvelle génération de cinéastes africains est donc en train de naître. Au total, 26 réalisateurs ont été sélectionnés par Cinésud sur les 300 cinéastes qui ont proposé leurs films. Tous ont leur spécificités thématiques, narratives et culturelles, qui sont celles de leurs origines : depuis le Maghreb jusqu'à l'Afrique australe en passant par l'Afrique de l'Ouest. Cette 16e édition de Cinésud, unique festival de ce genre en Europe, met en relief le cinéma africain sous tous ses aspects : le film d'animation en marche, les fictions dans les contextes sociaux, politiques ou religieux, les portraits de femmes africaines indépendantes, l'enfance qui contourne le poids des traditions, le cinéma du réel. La qualité de l'image, sa construction et ce qu'elle peut suggérer s'impose également, loin des clichés que le public porte sur ce cinéma.  


Ciné Sud, Relais de la Côte de Beauté
136, boulevard de la Côte de Beauté 
17110 St Georges-de-Didonne