Une campagne pour financer un film sur une mère contre la radicalisation

Par @Culturebox
Mis à jour le 02/05/2016 à 10H32, publié le 02/05/2016 à 10H28
Latifa Ibn Ziaten, la mère du soldat Imad Ibn Ziaten tué par Mohammed Merah en mars 2012

Latifa Ibn Ziaten, la mère du soldat Imad Ibn Ziaten tué par Mohammed Merah en mars 2012

© Citizenside / Claude Truong-Ngoc / AFP

Une campagne de financement participatif pour la réalisation d'un film consacré à Latifa Ibn Ziaten, dont le fils a été assassiné par Mohamed Merah, est lancée lundi.

Les réalisateurs Olivier Peyon et Cyril Brody vont faire le "portrait intime de Latifa et filmer son combat pour qu'il éveille les consciences",  indique dans un communiqué la société de production Haut et Court, à l'origine du projet.
 
La campagne de financement du film ("Latifa, le coeur du combat"), qui sortira en salles avant la présidentielle, est lancée sur la plateforme Kiss Kiss Bank Bank.

Latifa Ibn Ziaten mène un combat contre la radicalisation

Pour deux euros donnés, un euro sera dédié à la réalisation du film et un autre versé à l'association "Imad, pour la Jeunesse et la Paix" fondée par  Latifa Ibn Ziaten et avec laquelle elle mène un combat contre la radicalisation en se rendant dans les écoles et les prisons.
 
Son fils, le militaire français Imad Ibn Ziaten, a été assassiné en mars 2012, à Toulouse, par le jihadiste français Mohamed Merah.
 
Olivier Peyon a réalisé des courts métrages dont plusieurs ont été primés, des documentaires, parmi lesquels «  Comment j’ai détesté les maths », nommé aux César 2014, et deux longs métrages, « Les Petites vacances » (2007) et « Une vie ailleurs » (2016). Cyril Brody a notamment été le scénariste de plusieurs de ses films.