Un Godzilla "made in Japan" sur les écrans en 2016

Par @Culturebox
Mis à jour le 09/12/2014 à 11H39, publié le 09/12/2014 à 10H39
"Godzilla : Final Wars", le dernier Godzilla japonais, 2004

"Godzilla : Final Wars", le dernier Godzilla japonais, 2004

Un Godzilla "made in Japan" reviendra en 2016 sur les écrans pour la première fois en plus d'une décennie, a annoncé lundi le studio cinématographique nippon Toho.

Depuis que cette créature monstrueuse a fait main basse sur Tokyo en 1954, des dizaines de films l'ont mise en scène au Japon ainsi qu'à Hollywood cette année avec la version de Gareth Edwards.
"Godzilla" : la bande-annonce
Mais Godzilla n'est plus apparu dans un long-métrage japonais depuis 2004, au grand dam de ses légions de fans qui le réclament à cor et à cri. "Sur la demande expresse d'admirateurs, nous allons entamer la production d'un tout nouveau Godzilla qui sortira en 2016", a déclaré Toho dans un communiqué.

Dans le même studio que le premier "Gojira"

Le studio avait été à l'origine du tout premier "Gojira" - un mot-valise qui combine "gorille" et "Kujira" (baleine) - dirigé par Ishiro Honda, il y a 60 ans, quelques mois après le chef-d'oeuvre "Les sept samouraïs" d'Akira Kurosawa, dont il était le directeur artistique.

Ce Godzilla, qui relatait alors par métaphore les ravages d'un désastre nucléaire dans le Japon d'après-guerre traumatisé par les bombes de Hiroshima et Nagasaki, fut un énorme succès, attirant 9,6 millions de téléspectateurs dans les cinémas, à une époque où les téléviseurs n'étaient pas encore dans les foyers.
Par la suite, Godzilla s'est mué au fil des films en monstre moins horrifiant. Il reste une des figures emblématiques et indestructibles de la science-fiction japonaise.