Tournage d'un court-métrage décapant dans la piscine du TNP de Villeurbanne

Par @Culturebox
Mis à jour le 03/11/2014 à 15H17, publié le 03/11/2014 à 15H15
Ambiance chlorée inquiétante, "Aquabike", le second court-métrage de Jean-Baptiste Saurel en tournage à la piscine de Villeurbanne

Ambiance chlorée inquiétante, "Aquabike", le second court-métrage de Jean-Baptiste Saurel en tournage à la piscine de Villeurbanne

© France 3 / Culturebox

Le réalisateur Jean-Baptiste Saurel tourne actuellement sont deuxième court-métrage dans les profondeurs de la piscine du TNP de Villeurbanne. "Aquabike" est une comédie jubilatoire et décalée, bourrée d’effets spéciaux, de filles en maillot et de docteurs tarés.

Comme le définit non sans humour l'équipe du film, "Aquabike c'est le Gravity aquatique du court-métrage".  Il y aura donc des effets spéciaux, des jolies filles en maillot de bain, un super héros mi-gentil mi-charlatan, de l'action et des "personnages blessés qui se relèvent au ralenti pour affronter les démons de leur passé"....

Ecrit et réalisé par Jean-Baptiste Saurel, ce second court-métrage se tourne actuellement dans la piscine située sous le TNP de Villeurbanne. Pour l'auteur, ce cadre à la fois aquatique, confidentiel, souterrain et inquiétant correspond parfaitement à l'ambiance du film.  "Aquabike" puise ses influences dans la comédie américaine contemporaine, le Blockbuster US, les films de Kung-Fu et la série Z.

Reportage : J. Sauvadon / S. Goldstein / L. Cortial
Le film est produit par un producteur lyonnais avec le soutien de la région Rhône-Alpes.

"Aquabike" de Jean-Baptiste Saurel : le pitch du film 
Traumatisée par un poisson alors qu’elle se baignait aux Seychelles, Sophie n’a jamais remis les pieds dans l’eau depuis ses 13 ans. Aujourd’hui elle en a 30 et Anaïs, sa meilleure amie, a décidé de lui offrir une séance d’aquaphobie avec Aquaman, un gourou-guérisseur aux méthodes radicales. Le problème c’est que Sophie est persuadée que le poisson l’a suivi jusqu’ici. Et que tout va recommencer

"Aquaman" un super-héros au nom prédestiné
Comme dans tout bon thriller inspiré des comics américains, Aquabike a son grand méchant. Son nom : Aquaman. Ce mi-super-héros mi-gourou vient en aide à la jeune Sophie devenue aquaphobe. Pour la guérir il lui propose de répondre au "mal par le mal". Pour interpréter ce maître-guérisseur, Jean-Baptiste Saurel a fait appel à Charlie Dupont qui endosse le costume du super héros d'Aquabike. On attend avec impatience la scène de duel entre Aquaman et un poisson rouge au fond de la piscine. 
 Après des études à La Femis, dont il sort diplômé en 2009, Jean-Baptiste Saurel réalise un premier court-métrage intitulé "La Bifle", très remarqué dans les festivals, notamment à Cannes où il est sélectionné à la Semaine de la Critique en 2012.

Retrouvez tout le projet d'"Aquabike" sur le site de la collaboration financière cinématographique Movies & Angels