"Marvin" : Anne Fontaine tourne l'histoire d'Eddie Bellegueule dans les Vosges

Par @Culturebox
Mis à jour le 17/08/2016 à 09H12, publié le 17/08/2016 à 08H50
La réalisatrice Anne Fontaine dirige des enfants pour son film dans les Vosges

La réalisatrice Anne Fontaine dirige des enfants pour son film dans les Vosges

© France Télévisions/culturebox

La réalisatrice Anne Fontaine a planté sa caméra du côté d'Epinal et de Xertigny dans les Vosges. Elle adapte le roman semi-autobiographique d'Edouard Louis pour le grand écran. "En finir avec Eddie Bellegueule" est le récit bouleversant d'un adolescent homosexuel qui réussit à s'extraire de sa condition sociale.

C'est dans les Vosges qu'Anne Fontaine, la réalisatrice franco-luxembourgeoise, a choisi de tourner "Marvin", son nouveau film adapté du best-seller "En finir avec Eddie Bellegueule". Paru aux Editions du Seuil en février 2014, le premier roman d'Edouard Louis, histoire universelle, véritable coup de poing littéraire, a été vendu à trente mille exemplaires. Le livre a été traduit dans le monde entier..

L'histoire est celle d'un adolescent homosexuel issu d'un milieu pauvre et rejeté par les siens. C'est le jeune acteur Finnegan Olfield qui joue le rôle principal aux côtés d'Isabelle Hupert. Pour les rôles secondaires, Anne Fontaine a fait appel à des figurants de la région, heureux d'obtenir un rôle et de faire partie du tournage.  

Reportage : Dominique Duforest - Mustafa Mohammad 


Si cette histoire a d'abord séduit André Téchiné, c'est Anne Fontaine qui finalement s'en est emparée. Les sujets forts, sensibles, voires controversés sont décidément ses préférés. La réalisatrice poursuit sa série de films adaptés de romans ou d'histoires vraies. Après "Les Innocentes" sorties en 2015 - l'histoire peu connue de 25 religieuses violées par des soldats russes en 1945 et qui pour la plupart seront assassinées - Anne Fontaine s'attaque cette fois au roman semi-autobiographique d'Edouard Louis.

Quant au jeune auteur de 21 ans, il a depuis fait bien du chemin. En janvier dernier, Edouard Louis a sorti un second roman "Histoire de la violence". Entre-temps, il a été récompensé par le prix Pierre Guénin contre l'homophobie et pour l'égalité des droits pour son livre.