Gérard Jugnot retrouve la Bretagne pour "Drôle d'oiseau", son nouveau film

Par @Culturebox
Publié le 03/10/2016 à 11H04
Seize ans après "Meilleur espoir féminin" tourné à Cancale, Gérard Jugnot retrouve le climat breton !

Seize ans après "Meilleur espoir féminin" tourné à Cancale, Gérard Jugnot retrouve le climat breton !

© France 3 Culturebox

Gérard Jugnot revient derrière et devant la caméra pour "Drôle d’oiseau", un film dans lequel il incarne un père qui vient de perdre son fils. Le tournage a lieu en ce moment dans la région de Saint-Malo. L’occasion pour le cinéaste de retrouver le climat breton qu’il avait déjà testé il y a seize ans pour son film "Meilleur espoir féminin" avec Bérénice Béjo.

En 2000, pour son film "Meilleur espoir féminin", Gérard Jugnot découvrait la Bretagne et notamment Cancale, petite ville d’Ille-et-Vilaine où le coiffeur qu’il incarnait possédait un salon de coiffure. Le film, qui a révélé à l’époque Bérénice Bejo (elle avait 24 ans), avait connu un très beau succès auprès du public avec plus d’un millions d’entrées.

Les bonnes ondes bretonnes vont peut-être guider vers la même destinée "Drôle d’oiseau", le nouveau long-métrage de Gérard Jugnot, en tournage en ce moment à Saint-Suliac. Le comédien-réalisateur y incarne Loïc Le Tallec un ancien pilote de rallye, qui a connu son heure de gloire dans les années 80, devenu vendeur dans une concession automobile. Survient alors un terrible accident : son fils se tue au volant de sa voiture. Dévasté, Loïc apprend que celui-ci a fait don de son cœur.  

Reportage : M. Thiebaut / K. Hannedouche
"Drôle d’oiseau" a été écrit par Guy Laurent, le scénariste de "Qu'est-ce qu'on a fait au bon Dieu ?". Dans le film, Gérard Jugnot donnera la réplique à Isabelle Mergault, Bernard Le Coq et au jeune François Deblock qui incarne son fils. En 2015, le jeune acteur a reçu le Molière de la Révélation masculine pour son rôle au théâtre dans "Chère Elena", mis en scène par Didier Long.