"En mai, fais ce qu'il te plaît", l'exode de juin 1940 vu par le cinéaste Christian Carion

Par @Culturebox
Mis à jour le 23/06/2014 à 18H33, publié le 23/06/2014 à 15H07
Des centaines de figurants participent au tournage du nouveau film de Christian Carion dans le sud de l'Artois

Des centaines de figurants participent au tournage du nouveau film de Christian Carion dans le sud de l'Artois

© France 3 Culturebox

Christian Carion tourne jusqu’au 2 août son nouveau long-métrage dans le sud Artois. "En mai, fais ce qu’il te plaît" raconte l’exode de milliers de français suite à la débâcle de l’armée en mai 1940. Une page d’histoire qui réunit une belle brochette de comédiens dont Olivier Gourmet, Mathilde Seignier et le comédien allemand August Diehl.

Reportage : C. Massin / E. Quinart / R. Broy / S. Naumovitz
Originaire de Cambrai, Christian Carion a vécu cet exode de 1940 à travers le récit de sa mère. Mais pour enrichir son scénario, le réalisateur de "Une hirondelle fait le printemps", de "Joyeux Noël" et de "L'Affaire Farewell" a lancé un appel à témoignages dans la presse locale. "J’ai besoin de vous, de vos témoignages sur ces semaines où tout a basculé. Ce film sera le vôtre en quelque sorte car j’essaierai de me nourrir le mieux possible de ce que vos anciens ou vous même avez gardé en mémoire" écrivait-il alors.
 
Pour Carion, le cinéma s’est très peu intéressé à ces 10 millions de Français, jetés sur les routes pour fuir vers le sud ou l’ouest après l’attaque allemande et qualifiés de fuyards par Pétain, mais que le cinéaste considère, lui, comme des "oubliés de l’histoire officielle".
Pour ce nouveau long-métrage, Christian Carion retrouve Mathilde Seigner, actrice principale de "Une hirondelle fait le printemps", un film qui avait attiré 2,4 millions de spectateurs en 2001.