"Belle et Sébastien", l'aventure reprend avec le réalisateur de "Jappeloup"

Par @Culturebox
Publié le 27/08/2014 à 15H13
Séquence tournage en Savoie avec Belle, Sébastien (Félix Bossuet ) et Pierre, son papa, nouveau personnage du film (incarné par Thierry Neuvic)

Séquence tournage en Savoie avec Belle, Sébastien (Félix Bossuet ) et Pierre, son papa, nouveau personnage du film (incarné par Thierry Neuvic)

© France 3 Culturebox

Pourquoi s’arrêter en si bon chemin ? Après les trois millions d’entrées du « Belle et Sébastien » de Nicolas Vanier, une suite est en tournage depuis début août en Haute-Maurienne. Un deuxième volet où l’on retrouve le jeune héros à la fin de la guerre. Deux petits nouveaux pour cette suite : le réalisateur Christian Duguay et le comédien Thierry Neuvic qui incarne le père de Sébastien.

Reportage : C. Lepoittevin / F. Ceroni / F. Hubaud
Avec ses 3 millions d’entrées, « Belle et Sébastien » a été le 2ème plus gros succès du box-office français 2013 mais également un succès en Italie, Suisse, Belgique et Canada. Très vite, les producteurs ont annoncé qu’ils lui donneraient une suite. Mais dès la sortie du film en salles en décembre 2013, Nicolas Vanier avait annoncé qu’il ne la réaliserait pas, souhaitant se consacrer à d’autres projets.

Christian Duguay, du films musclé à la  comédie dramatique 

Place donc à Christian Duguay qui, d’une certaine façon, a déjà l’expérience des tournages avec un animal. Pas un chien mais des chevaux puisque c’est lui qui a réalisé « Jappeloup » avec Guillaume Canet. A l’époque, c’était le premier film en langue française réalisé par ce cinéaste québécois. Avant cela, Christian Duguay s’était fait connaître au cinéma avec des blockbusters musclés comme « Planète hurlante » (1995) ou « L’Art de la guerre » avec Wesley Snipes (2000). Un peu à l’étroit dans la case où ce genre de films l’avaient enfermé, Duguay s’est ensuite tourné vers la télévision, réalisant des mini-séries pour les grandes chaines canadiennes et américaines : Jeanne d'Arc (1999), Hitler, La naissance du mal (2003), Trafic d'innocence (2005), Coco Chanel (2008), Anna Karénine (2012).
 
Une franchise "Belle et Sébastien" ?

« Belle et Sébastien » devrait sortir sur les écrans en décembre 2015. Mais la possibilité d’une suite est d’ores et déjà évoquée. Les producteurs envisageraient de développer une  franchise  « Belle et Sébastien », avec un héros que l’on voit grandir, à l’image de la série Harry Potter. Un mode de fonctionnement encore rare en France mais qui colle parfaitement à l'histoire et aux personnages imaginés voilà plus de cinquante ans par Cécile Aubry.